in

Pyratzlabs lève 3 millions d’euros et crée un espace physique dédié…

Pyratzlabs lève 3 millions d'euros et crée un espace physique dédié au web3 Première levée de fonds pour le start-up studio Pyratzlabs, qui annonce en parallèle l’ouverture d’un espace dédié au web3 de 1 000 mètres carrés à Levallois-Perret.

Le start-up studio spécialisé dans le web3 Pyratzlabs conclue sa première levée de fonds de trois millions d’euros et annonce ce mardi 10 mai l’ouverture d’un espace physique dédié au web3 à Levallois-Perret, au 7 rue Pablo Neruda. Ce tour de table a été réalisé au premier trimestre 2022, et abondé par trois catégories d’investisseur. “On est allé chercher des poids lourds du gaming comme Sébastien Borget de The Sandbox, puis des profils plus corporates pour créer des projets d’entreprenariat”, détaille Bilal El Alamy, l’un des cofondateurs de Pyratzlabs. La dernière catégorie étant les family office ayant déjà des parts ou des tokens d’entreprises web3.

Quinze rendez-vous

Créer un lieu physique consacré au web3 et réinventer le modèle de start-up studio, voilà les objectifs de Pyratzlabs et ses 1 000 mètres carrés. “L’idée est d’agir comme des CTO sur les parties technologie et finances, alors que dans une structure d’incubation classique, l’offre se limitait bien souvent à simple mentorat”, poursuit le cofondateur.

Quinze rendez-vous, c’est ce que Pyratzlabs demande aux fondateurs intéressés par le projet d’incubation. Des rencontres à l’occasion desquels le start-up studio et ses prospects évoquent concept, perspectives d’évolution, potentiel financier, tout en apprenant à se connaître : “On veut travailler avec des fondateurs, pas avec des boîtes”, justifie Bilal El Alamy. Avant de poursuivre : “quand on accompagne une boîte, on veut faire le premier investissement, mettre le premier ticket et accompagner les projets pour qu’ils s’en servent au mieux”. Concrètement, si la quinzaine de rendez-vous débouche sur un partenariat, Pyratzlabs devient propriétaire à hauteur de 7% du projet, et injecte en contrepartie une enveloppe de 200 000 euros. Dans les six mois qui suivent l’accord, le start-up studio accompagne le projet dans son développement et dans sa gestion, notamment pour l’organisation de levées de fonds.

Priorité au gaming, DeFi et marketplaces

“On ne peut travailler que sur huit projets en même temps, on a donc des critères bien précis en tête”, reconnaît le cofondateur. L’objectif étant de créer un écosystème web 3 complet, et par ce biais, favoriser une synergie entre les différents projets. Pyratzlabs donne ainsi priorité aux secteurs du gaming, de la DeFi et des marketplaces avant d’envisager d’étendre son offre aux services d’assurance par exemple.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Devant Emmanuel Macron au Parlement européen, des dizaines de jeunes ont « dansé l’Europe »

Faire un parc avec le golf – Le journal de Chambly