in

NBA – « Giannis ferait bien d’apprendre à jouer au basket » – Parlons Basket

On peut être double MVP en titre, et encore recevoir des critiques sur son jeu. Giannis Antetokounmpo vient d’en faire l’expérience, puisqu’une ancienne star de la ligue l’a tout simplement invité à… apprendre à jouer.

Sa situation contractuelle indécise lui permettrait presque de passer entre les gouttes. Giannis Antetokounmpo fait en effet davantage l’actualité pour sa potentielle prolongation aux Bucks, plutôt que pour ses récentes déconvenues en playoffs. Ses Bucks restent ainsi sur deux éliminations qu’on peut facilement qualifier de prématurées pour un contender.

Dernier invité du Club Shay Shay, Gilbert Arenas a justement préféré discuter des difficultés que le Greek Freak traverse à Milwaukee, plutôt que d’envisager pour lui un départ dans une autre top-franchise. Pour l’ancien des Wizards, ce serait même son jeu qui serait à l’origine de ces sorties de route avec son équipe, comme il l’a exprimé dans une violente punchline.

Shannon Sharpe : Giannis, de quoi a-t-il besoin pour remporter un titre ?

Gilbert Arenas : D’apprendre à jouer au basket.

Une sortie assez culottée en direction d’un joueur qui reste sur deux sacres de MVP consécutifs, et qui a plus ou moins largement dominé la ligue sur ces deux saisons. L’Agent Zero tente donc de s’expliquer.

Pour être honnête, c’est le James Harden de la côté Est. Ce que James Harden représente à l’Ouest, il en est la parfaite copie à l’Est.

Un gars qui n’est pas un meneur, qui mange le ballon, et qui n’a qu’un seul style de jeu. Et ce style, c’est : « Je vais prendre en un-contre-un tous les big men qui ne se déplacent pas bien, faire des euro-steps et mettre des dunks. » Ça marche vraiment bien en saison régulière, mais quand les espaces se réduisent sur le parquet, ça ne fonctionne plus.

À l’inverse d’autres stars qui augmentent leur niveau de jeu en même temps que leurs statistiques en playoffs, Giannis semble en effet se heurter à un plafond de verre lorsque la compétition devient plus relevée. Arenas se propose donc de lui offrir quelques conseils pour élargir sa palette offensive, et parer à ce problème.

Il faut qu’il améliore son jeu dos au panier – étant donné que les équipes adverses le prennent à deux dans ces situations – et comme ça, (Khris) Middleton pourra être trouvé libre et inscrire des shoots à 3 points, ses adversaires seront obligés de défendre sur lui en un-contre-un, il pourra scorer sur eux, et faire toutes ces petites choses.

Des déclarations qui, dans leur globalité, ne sont pas sans rappeler celles qu’avaient prononcées James Harden après une blague qu’il avait jugée de mauvais goût de la part du Grec. Reste à savoir si, comme il l’avait fait avec le leader des Rockets, Giannis répondra à son tour à Hibachi suite à de tels propos incendiaires.

Avec son franc parler caractéristique, Gilbert Arenas a donc gentiment mais sûrement démonté Giannis Antetokounmpo et son jeu. Une critique nécessaire selon lui pour qu’il parvienne à accéder au titre, mais qui ne fera pas forcément plaisir à son receveur.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Festival du film franco-arabe : votez pour votre court-métrage favori – Est Ensemble

Zaïna Bennis : “la danse désexualise le corps de la femme et enlève la hchouma” – Femmes du Maroc