in

XV de France: Galthié aura du mal à avoir ses 42 joueurs pour le Tournoi

“Ça a marché à l’automne et nous avons une année d’expérience. On pense qu’on peut continuer comme ça.” Cette phrase, d’un participant à la réunion qui regroupait présidents et entraîneurs de clubs du Top 14 jeudi soir, donne le ton des discussions à venir entre le staff du quinze de France et les représentants des coachs, qui devraient être le Racingman Laurent Travers et le Toulousain Ugo Mola. A savoir, que le quota des 42 joueurs à disposition, réclamé et obtenu l’an passé par Fabien Galthié pour préparer les rencontres du Tournoi des VI Nations, ne devrait pas être autorisé cette année.

Certains entraîneurs, contrariés par la communication faite autour de la libération des internationaux lors de l’annulation du dernier France-Fidji, restaient même sur le nombre de 31 éléments prévus par la convention LNR-FFR. Mais la majorité s’est accordé pour trouver un juste milieu. A savoir 34, voire 35 joueurs, qui pourront être complétés comme lors de l’automne international par des jeunes ou des membres de l’équipe de France à 7 (mais a priori pas des U20 pour ce coup, ceux-ci ayant également leur Tournoi des VI Nations à gérer). Du côté des clubs, on veut couper la poire en deux. Mais aussi avoir une meilleure visibilité concernant les joueurs renvoyés en club avant le match des Bleus.

“C’est le point que nous voulons améliorer”, lâche un entraîneur. Car l’hiver dernier, cette libération des éléments ne faisant pas partie du groupe des 28 concerné par le match se faisait au moment de l’annonce de la composition d’équipe. Soit à 48h du match du quinze de France. Pour une rencontre le samedi, les joueurs rentraient donc en club lors de la journée du jeudi et, non seulement loupaient l’entraînement mais pour certains faisaient aussi une croix sur le match de leur club. “Ils avaient l’impression de perdre deux fois leur place” ,explique un président.

Cinq journées de Top 14 potentiellement impactées

Les clubs de Top 14 et la Ligue Nationale de Rugby veulent donc améliorer ce fonctionnement. “Pour plus de transparence, dit un manager, l’idéal serait de connaître la liste des 23 dix jours avant le match des Bleus quand c’est possible.” Ainsi les staffs de Top 14 pourront savoir en amont sur qui compter et intégrer ces données à leur préparation de match et donc leur compo d’équipe. Sur le prochain Tournoi des VI Nations, cinq journées de championnat sont potentiellement impactées.

Avec deux matchs du XV de France, en Irlande (16e journée du Top 14) et face au Pays de Galles (19e journée) mais également ce qu’on appelle les ” faux doublons”, qui désignent les week-ends sans match des Bleus alors que les internationaux sont toutefois rassemblés à Marcoussis. Ce sera le cas les 30 janvier (15e journée du Top 14), 20 février (17e journée) et 6 mars (18e journée). Beaucoup de rendez-vous où des clubs sont amoindris. Et qui s’ajoutent cette saison aux cinq semaines où le premier groupe des Bleus a été réquisitionné cet automne (pour France-Pays de Galles, France-Irlande et Ecosse-France) et aux deux autres semaines pour le deuxième groupe (pour France-Italie et Angleterre-France).

Lors de cette réunion jeudi soir, il a aussi été question du rôle de la Ligue Nationale de Rugby dans ces négociations. Selon un participant, “on a évoqué le fait que le président de la FFR, Bernard Laporte, comme il l’a exprimé durant un comité stratégique, veuille discuter directement avec les clubs et non avec la LNR.” Un tour de table a donc été réalisé d’emblée pour connaître les velléités de chacun. Et tous ont confirmé vouloir “respecter l’institution” et donc continuer à échanger avec la FFR à travers la Ligue. Place maintenant aux négociations entre le staff des Bleus et les représentants des entraîneurs de clubs. Cet épisode suivant doit avoir lieu la semaine prochaine.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Les joueurs de Toulon ont refusé une nouvelle baisse de salaires – L’Équipe.fr

Tennis: Naomi Osaka va avoir son manga au Japon