in

Wimbledon: pas de points ATP ou WTA mais des prize money records

Privé de points ATP et WTA après l’interdiction des joueurs et joueuses russes et biélorusses, Wimbledon compte répartir un total avoisinant les 47 millions d’euros de prize money.

A peine Roland-Garros achevé, Wimbledon se profile déjà. Le tournoi londonien sur gazon qui se tiendra entre le 27 juin et le 10 juillet a dévoilé sa grille de primes attribués aux joueurs. Comme pour Roland-Garros, Wimbledon augmente sa dotation.

Près de 35 millions d’euros seront répartis au total sur le tableau masculin et féminin simple, une augmentation de 7,5% par rapport à l’an passé et de 1,8% par rapport à 2019, dernière édition sans covid. Le total des dotations du tournoi atteint 47 millions d’euros, en hausse de plus de 11% par rapport à l’année dernière. Le vainqueur du tournoi du Grand Chelem sur gazon recevra 2,3 millions d’euros contre un peu moins de 2 millions d’euros en 2021. Le malheureux finaliste se consolera avec 1,2 millions d’euros, là aussi le chiffre est en hausse.

Un joueur ou une joueuse atteignant le premier tour du tableau principal repartira avec au minimum 60.000 euros tandis ceux ou celles se faisant éliminer dès le premier tour des qualifications repartiront avec 12.000 euros. De quoi attirer du monde en Angleterre cet été.

Si la somme d’argent en jeu peut faire saliver, le nombre de points ATP ou WTA distribués sur le tournoi vieux de 145 ans peut freiner quelques ambitieux. Alors que l’AEC (All-England Club), organisme qui organise la quinzaine, campe sur ses positions concernant l’interdiction des joueurs russes et biélorusses, l’ATP a décidé de n’attribuer aucun point lors de Wimbledon 2022.

Naomi Osaka, vainqueur de l’US Open et de l’Open d’Australie, a partagé ses doutes quant à l’idée de jouer pour aucun point WTA. “J’adorerais y aller juste pour acquérir de l’expérience sur le terrain en gazon, mais en même temps, c’est comme – je ne veux pas dire inutile – mais je suis le type de joueuse qui est motivée par voir mon classement monter. J’ai l’impression que si je joue à Wimbledon sans points, c’est plus comme une exhibition. Je sais que ce n’est pas vrai, mais mon cerveau le sent juste de cette façon. Quand je pense que quelque chose ressemble à une exihbition, je ne peux tout simplement pas y aller à 100%.”

Sur le même sujet

Benoît Paire s’était lui aussi insurgé contre cette décision en mai après son élimination de Roland-Garros: “Je trouve ça dommage. Si on écoute la plupart des joueurs, tout le monde ne comprend pas cette décision. J’en parle dans le vestiaire : 99 % des joueurs veulent des points et jouer un tournoi normal. Donc j’ai du mal à comprendre si l’ATP défend les joueurs ou la Russie.”

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Tennis : À l’ACSA, en attendant les « Futures combinés »… – L’Opinion

Tennis: 83e joueuse mondiale en double, Moore contrôlée positive aux stéroïdes