in

Wimbledon: Djokovic critique une “folle” décision après l’exclusion des joueurs russes

Le N.1 mondial Novak Djokovic a déclaré mercredi à Belgrade qu’il pensait que la décision des organisateurs de Wimbledon d’exclure les Russes et les Bélarusses de l’édition 2022 du Majeur sur gazon en raison de la guerre en Ukraine “était folle”.

Novak Djokovic prend position après la décision de Wimbledon d’exclure les joueurs russes et biélorusses du Grand Chelem londonien cette année.”Je condamnerai toujours la guerre, étant moi-même un enfant de la guerre (…) mais je ne peux pas soutenir la décision du tournoi de Wimbledon, je pense qu’elle est folle”, a déclaré Novak Djokovic à la presse à l’issue de son premier match au tournoi ATP 250 de Belgrade.

“Les joueurs de tennis, les sportifs n’ont rien à voir avec ce qui se passe. Lorsque la politique intervient dans le sport, ce n’est jamais bon”, a-t-il ajouté. Le tournoi britannique de Wimbledon est devenu le premier évènement de tennis à écarter individuellement les joueurs, une décision vivement critiquée par l’ATP et la WTA.

Djokovic passé proche de l’élimination

Plus tôt dans la journée, Novak Djokovic s’était qualifié dans la douleur pour les quarts de finale du tournoi ATP de Belgrade mercredi dans la capitale serbe en écartant péniblement son compatriote Laslo Djere (N.50) 2-6, 7-6 (8/6), 7-6 (7/4). “Nole” a dû batailler près de trois heures et demie (3h21) pour décrocher cette victoire un peu à contre-courant du jeu qu’il est parvenu à produire. Breaké et mené 4 à 3 au deuxième set le Serbe de 34 ans a trouvé les moyens de revenir au score et de pousser jusqu’au jeu décisif dans les deux dernières manches, qu’il a remportées non sans trembler.

“Djere était le meilleur joueur aujourd’hui, il a contrôlé le match, attaqué, je ne me sentais pas bien par rapport à mon jeu, j’ai fait un mauvais match question service”, a déclaré Djokovic à la presse. Le N.1 à l’ATP s’est dit toutefois satisfait de la manière dont il a réussi à s’accrocher physiquement. “C’est une différence positive par rapport à Monte-Carlo où je n’ai pas été en mesure de tenir physiquement au troisième set”, a-t-il ajouté. Djokovic avait perdu sa première rencontre de l’année sur la terre battue la semaine dernière en Principauté face à l’Espagnol Alejandro Davidovich, futur finaliste.

De son propre aveu, Djokovic espère accumuler les matches sur cette surface afin de se rapprocher de son meilleur état de forme d’ici Roland-Garros. “La terre battue exige plus de temps passé sur le terrain, à l’entraînement et en match. J’espère que je jouerai plus de matches qu’à Monte-Carlo”, avait-il déclaré lundi. Accueilli en héros par une foule en ébullition, l’homme aux vingt tournois remportés en Grand Chelem a très mal débuté la partie cédant son service à deux reprises au premier set.

Djokovic est apparu les jambes lourdes, toujours un peu en retard sur les balles et souvent à bout de souffle. Sa première partie devant son public, dans sa ville natale, a confirmé son manque de matches. Il s’agissait de la 5e rencontre du Serbe sur le circuit depuis sa défaite en demi-finales des Masters à la mi-novembre 2021, lui qui n’a pas pu jouer l’Open d’Australie ni les Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid. En quart de finale il sera opposé à un autre joueur Serbe Miomir Kecmanovic en grande forme et qui a disposé, en début d’après-midi, de l’Australien John Millman en deux sets 6-4, 7-6 (5).

Mathieu Idiart avec AFP Journaliste RMC Sport

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Débat d’entre-deux-tours: sur l’Europe, Marine Le Pen piégée par ses contradictions

Wimbledon: l’ATP dénonce une “injustice” après l’exclusion des joueurs russes et biélorusses