in

Volleyball | Finale de la Coupe de Tunisie – EST-CSS (15h00 à Radès) : En route pour le titre – La Presse de Tunisie

Nouvel épisode de la rivalité la plus saine et en même temps féroce entre les deux meilleurs sur la scène : l’Espérance en quête de la 18e Coupe et le CSSfaxien à l’assaut de la 13e.

La salle olympique de Radès abritera cet après-midi la finale de la Coupe de Tunisie (la 64e) opposant l’Espérance de Tunis au Club Sfaxien, les deux meilleures équipes du moment et les mieux indiquées pour jouer les premiers rôles sur le double front, championnat et coupe. Elles comptent à elles seules vingt-neuf coupes. L’EST détient le record avec dix-sept et se présente dans sa quatrième finale de suite. Sa tâche consiste à ajouter la coupe au trophée du championnat pour garnir sa vitrine d’un douzième doublé. Le CSS se déplace à Tunis avec la ferme intention de sortir grandi de l’apothéose et renouer par conséquent avec le moment de gloire sept ans après. L’objectif n’est pas irréalisable, d’autant que l’ensemble sfaxien possède l’expérience des chocs et des rencontres à haute pression. Mais dans ce genre de finale cela ne suffit pas.

Les deux formations en seront à leur cinquième face-à-face cette saison, on verra à l’œuvre beaucoup d’internationaux. «Sang et Or» et Clubistes de Sfax ont eu largement le temps pour procéder aux correctifs nécessaires et préparer de nouvelles options tactiques.

Le champion sortant aime imposer son rythme comme il l’a fait dans les chocs décisifs. Il puise, entre autres, sa force dans l’homogénéité et la spécialisation des acteurs dont un quatuor redoutable (Hichem Kaâbi, AmenAllah Hnissi, Slim M’barki et Mohamed Ali Ben Othman) capable de perforer les défenses les plus hermétiques ou de contrer les attaques les plus percutantes.

Le CSS, pour sa part, ne rêve que de revanche. La perte de «la finale» du championnat face à son principal rival a été ressentie par les supporters comme un terrible camouflet. Il est vrai que l’équipe est devant un immense défi, mais elle devra se présenter avec un bon moral et un mental sans faille.

Hosni et Elyès Karamosli, Chokri Jouini, Ali Bangui, Marouène M’rabet constituent une base solide et indiscutable. Une superbe «armada» qui ne manque pas de solutions pour renverser la vapeur.

La 28e finale de l’EST, la 18e du CSS

La finale de tout à l’heure réunira deux spécialistes de l’épreuve. Leur palmarès en témoigne. L’Espérance de Tunis demeure la plus titrée. Elle en sera à sa 28e finale et a déjà remporté 17 coupes.

Le Club Sfaxien, pour sa part, jouera sa 18e finale et s’est adjugé 12 coupes.

En cas de victoire, l’EST signera son douzième doublé. Sachant que le CSS compte huit doublés.

Palmarès

EST : 17 coupes/CSS : 12/ASM et COK: 8 pour chacun/ESS: 7/CA : 5/Alliance : 2/Etoile Goulettoise : 2/Saydia et UST: 1pour chacune.

T.HAJLAOUI

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Comment gérer l’après-carrière ? Le suivi psychologique des joueurs de tennis passé au crible – Eurosport FR

Les salles de cinéma resteront fermées jusqu’au 7 janvier 2021 – Journal du geek