in

Vladimir Poutine : la “dédollarisation” de l’économie mondiale est “inévitable”

AA / Moscou / Elena Teslova

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré, lundi, que le processus de dédollarisation de l’économie mondiale était “inévitable”.

Lors d’une réunion du gouvernement à Moscou, Poutine a suggéré que le budget de la Russie pour les trois prochaines années soit soumis à discussion et qu’il soit axé sur le développement, la mise en œuvre de grands projets d’infrastructure et la stimulation des activités économiques.

“Il y a des divergences de vues sur ce qui requiert le plus d’attention, où affecter davantage de fonds ou (s’il est préférable) d’épargner davantage et de créer un ‘coussin de sécurité’, comment le créer dans de nouvelles conditions et qu’est-ce qu’un ‘coussin de sécurité’ dans les conditions modernes, alors que nous avons un processus bien connu et inévitable de dédollarisation”, a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a souligné que la Russie fait face avec sérénité aux pressions extérieures qu’il qualifie d'”agressions financières et technologiques de certains pays”.

Il a noté que le gouvernement a rapidement mis en œuvre des mesures de protection efficaces, lancé des mécanismes pour soutenir les industries clés, les industries de pointe, ainsi que les petites et moyennes entreprises.

Toutes les mesures visent à préserver l’emploi et les postes de travail, ainsi qu’à fournir une assistance ciblée aux citoyens russes, en particulier aux familles avec enfants, et aux retraités, a-t-il expliqué.

“Grâce à la mise en œuvre de cet ensemble de mesures, nous avons évité un déclin brutal de l’économie. L’inflation a également été rapidement stabilisée. Après un pic de 17,8 % en avril, elle est revenue à 14,1 %, en date du 5 septembre”, a-t-il déclaré, ajoutant que l’inflation se situera autour de 12 % à la fin de l’année.

Par ailleurs, les tendances mensuelles des principaux indicateurs suggèrent que l’économie se stabilise progressivement, marque un progrès et s’engage dans une trajectoire de croissance, les entreprises retrouvant un rythme de travail normal, a-t-il ajouté.

En août, les banques ont renforcé leurs activités, ce qui est un bon signe, montrant la croissance des activités économiques, a noté le Président russe.

“Nous constatons que les actions de ceux qui veulent nous nuire, pour ne pas dire plus, sont largement imprévisibles et ont été récemment impulsives (…) Ils manquent clairement de professionnalisme, et c’est pour cela qu’ils sont impulsifs, ce qui nous incite d’autant plus à travailler dans notre logique, à garder l’initiative. Pas seulement pour réagir à certaines mesures inamicales, mais pour résoudre de manière cohérente les défis liés au développement – dans l’économie, la sphère sociale, les infrastructures. Cela s’applique pleinement à la préparation du projet de budget fédéral”, a souligné Poutine.

Selon Poutine, la politique macroéconomique responsable menée les années précédentes a porté ses fruits pendant la crise et, aujourd’hui, l’état du budget russe est bien meilleur que celui des économies des pays du G20 et des BRICS, et il est donc nécessaire de poursuivre dans cette voie.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.

What do you think?

2335 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Motorola edge 30 Ultra : un smartphone haut de gamme qui veut s’imposer

Le Moyen-Orient se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde