in

Une pièce de théâtre sur Zoom explore les réalités d’un homme agoraphobe confiné chez lui – ICI.Radio-Canada.ca

Un texte de Teghan Beaudette

Si quitter la maison peut vraiment effrayer beaucoup d’entre nous en ce moment, pour certaines personnes, cela a toujours été difficile.

Aujourd’hui, une pièce de théâtre sur un homme agoraphobe et confiné dans son appartement a été adaptée pour l’application de vidéoconférence Zoom, afin d’atteindre un public qui reste également à la maison pendant la pandémie.

Jordan in Love, adapté du film belge Thomas est amoureux, est la création de l’acteur et réalisateur Ryan Cunningham.

La pièce est centrée sur Jordan, un homme aux prises avec l’agoraphobie qui a passé les dernières années confiné dans son appartement. Son psychologue finit par le convaincre d’essayer les rencontres en ligne. Cependant, lorsqu’il tombe amoureux d’une femme, il se demande comment il pourra la rencontrer.

M. Cunningham avait d’abord envisagé son adaptation comme une pièce pour acteur en solo, en ne plaçant sur scène que Jordan et un ordinateur. Cependant, lorsque la pandémie a frappé, il a réimaginé le scénario pour Zoom. 

Cela a donné au scénario une toute nouvelle couche. Il est désormais ancré dans la pandémie. Au départ, l’accent était entièrement mis sur l’agoraphobie de Jordan et sur les réalités de la vie d’une personne qui ne quitte jamais sa maison, explique M. Cunningham. En raison de la pandémie, la conversation est élargie aux questions de l’isolement, de la solitude, du manque de contacts humains et de la santé mentale de tous les gens confrontés à ces problèmes. On déborde du personnage central.

Au départ, M. Cunningham espérait que le public regarderait la pièce en direct sur Zoom, mais la qualité de la captation ne lui convenait pas. De plus, il désirait plus de liberté dans le montage. Il a donc décidé d’enregistrer les interprètes en utilisant la plateforme de vidéoconférence. Cela lui a permis de réaliser, en fait, un court métrage pour le public à domicile.

Néanmoins, les actrices et acteurs devront se produire devant un ordinateur, seuls à la maison, à l’aide d’équipement d’enregistrement supplémentaire.

Le plus grand défi est de ne pas pouvoir être physiquement présent auprès des autres personnes qui participent au projet, estime M. Cunningham, en expliquant que les acteurs et actrices ont dû installer l’équipement et en découvrir le fonctionnement par leurs propres moyens.

Il ajoute qu’en fin de compte, le processus s’apparentait plus au tournage d’un film qu’à la mise en scène d’une pièce de théâtre.

Il n’en demeure pas moins que le projet y a gagné une signification plus profonde, notamment en ce qui concerne les effets de la vie et du travail en solitaire, principalement sur un ordinateur.

Cet article présente l’une des œuvres sélectionnées dans la foulée de Connexion Création, une initiative conjointe du Conseil des arts du Canada et de la section Arts de Radio-Canada. Grâce à une bourse de 5000 $ attribuée aux artistes dont les propositions ont su séduire le jury, des œuvres numériques exclusives ont vu le jour durant la pandémie de COVID-19. Cliquez ici pour voir d’autres productions gagnantes.

La version originale de ce texte peut être consultée sur la plateforme de CBC Arts (Nouvelle fenêtre).

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Exclusif – Karembeu : “Notre objectif est de remporter la Ligue Europa” – Eurosport.fr

Le Sénégal règne toujours sur l’Afrique – Africanews Français