in

Tennis: Naomi Osaka va avoir son manga au Japon

La Japonaise Naomi Osaka, ex-numéro 1 mondiale, s’apprête à conquérir le monde de la fiction en devenant le personnage principal d’un manga qui sera publié dans un magazine destiné aux adolescentes. Celle qui a remporté trois tournois du Grand Chelem (un Open d’Australie en 2019 et deux US Open en 2018 et 2020) sera la vedette d’une nouvelle série nommée “Unrivaled Naomi Tenka-ichi” (“Naomi sans égale”) supervisée par sa grande soeur, Mari Osaka. Une histoire qui sera publiée à partir de fin décembre dans le mensuel “Nakayosi” (prononcé “Nakayoshi”), dédié au genre de manga dit shojo, à destination d’un public féminin et jeune. La série sera dessinée par des soeurs jumelles mangaka réunies sous le nom de plume de Futago Kamikita.

“C’est très excitant pour ma soeur et moi, car lire des mangas et regarder des dessins animés quand nous étions petites est quelque chose qui nous a vraiment rapprochées”, a tweeté dimanche Naomi Osaka.

Une première apparition pour un spot publicitaire

L’an dernier, un dessin animé publicitaire mettait déjà en scène la championne métisse nippo-haïtienne, mais la société japonaise de nouilles instantanées Nissin avait dû cesser sa diffusion après avoir été accusée de lui blanchir sciemment la peau.

Naomi Osaka, actuellement troisième du classement WTA, qui a récemment détrôné Serena Williams au sommet du classement des athlètes les mieux payées, est le visage de plusieurs marques au Japon, où elle jouit d’une grande notoriété.

Elle s’est également engagée auprès du mouvement Black Lives Matter. Au tournoi de Cincinnati, elle avait ainsi décidé de ne pas jouer sa demi-finale pour protester contre les tirs de la police sur l’Afro-Américain Jacob Blake, provoquant la décision des organisateurs d’annuler toute une journée du tournoi et de décaler de 24 heures la fin de la compétition.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

XV de France: Galthié aura du mal à avoir ses 42 joueurs pour le Tournoi

NBA: Karl-Anthony Towns a perdu sa mère et six autres membres de sa famille à cause du Covid