in

Sound Energy : la guerre en Europe devrait impacter le coût de l’usine de liquéfaction

Dans un tweet se voulant rassurant, Sound Energy a annoncé, ce lundi 25 avril, que de grands progrès avaient été effectués au niveau du nivellement et des tests de compactage du sol qui abritera l’usine de liquéfaction.

Sachant que sa construction dépend largement de la réactivité d’approvisionnement de ses fournisseurs européens, confrontés à une inflation inédite liée au conflit entre la Russie et l’Ukraine, Médias24 a contacté un expert proche de ce dossier pour s’assurer de sa faisabilité dans le délai initial, de 18 à 24 mois.

« Un tweet rassurant réservé aux investisseurs »

Se voulant optimiste sur « les délais de livraison malgré cette nouvelle tuile », notre source nous indique, sous couvert d’anonymat, que les travaux ont bien démarré au lendemain du premier versement de 5 millions de dollars à Italfluid, le 15 février. Rappelons que la société italienne est chargée de mener à terme le chantier.

« Destinée à rassurer les investisseurs, cette annonce montre qu’une partie des travaux de génie civil ont été réalisés : le nivellement du terrain pour enlever les pentes, le tracé des routes d’accès, l’installation du camp, les lieux d’excavation pour les fondations, l’héliport… » D’après l’expert interrogé, la véritable difficulté du chantier dépendra de la livraison, dans les délais, des pièces commandées à l’étranger.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a fait grimper les prix

« En réalité, les travaux de génie civil ne constituent pas ce que l’on appelle le chemin critique du planning, car c’est plutôt la fabrication des grands équipements en cours, aux Etats-Unis et dans des pays européens, qui sera vraiment déterminante pour arriver à la fin du chantier », nous explique-t-on.

Aujourd’hui, Sound Energy subit indirectement les contrecoups de la guerre qui déstabilise les marchés de l’acier et de toutes les commodités nécessaires à la construction de l’usine de liquéfaction gazière.

En effet, « les difficultés d’approvisionnement empêchent ses fournisseurs de lui fournir facilement ses commandes nécessaires à la fabrication des grands équipements, aux tarifs qui avaient été fixés avant le déclenchement du conflit entre la Russie et l’Ukraine », révèle notre interlocuteur. Ce dernier laisse entendre que le coût de construction total de l’usine, qui avait été fixé à 7 millions de dollars, devrait augmenter.

« Sound Energy n’exclut pas des hausses de la facture initiale »

Selon lui, plusieurs fournisseurs du chantier de l’usine, dans l’incapacité de s’approvisionner aux tarifs d’avant-guerre, réclament des hausses de prix et révisent le devis initial établi à la société Italfluid, qui tente de les répercuter vers Sound Energy.

« Avec la hausse du prix du gasoil, tous les responsables de travaux, même de génie civil pour niveler le terrain, ont réclamé des augmentations mais, pour l’instant, Sound Energy se tient à ses obligations contractuelles. »

« Ayant un contrat avec chacun d’entre eux, la société énergétique est dans son droit, mais si les hausses devaient dépasser un certain niveau et que les conséquences devenaient ingérables pour les fournisseurs, il y aura peut-être des ajustements financiers qui seront effectués », n’exclut pas l’expert, qui s’abstient cependant d’estimer l’augmentation de la facture finale de l’usine de liquéfaction gazière.

Selon le contrat liant Sound Energy et Italfluid, l’usine coûtera 7 millions de dollars, dont 5 versés au démarrage des travaux, et 2 millions de dollars, trente jours après l’entrée en fonction réussie de l’usine de liquéfaction.

« Aucune distorsion majeure dans la chaîne d’approvisionnement »

« Sur un projet si complexe, il est difficile d’estimer l’impact de la hausse des prix, car ce n’est pas parce que le prix d’un élément a doublé qu’il faudra nécessairement multiplier par deux le montant de la facture. A contrario, d’autres types de matériaux, dont le prix aura par exemple augmenté de 20%, auront un impact plus élevé sur la structure finale des coûts mais, encore une fois, il est encore trop tôt pour se prononcer », nous confie-t-on.

Sachant que les pièces commandées viennent des Etats-Unis, d’Europe ou d’Asie, et que leurs composants comme l’acier sont importés de Russie ou d’Ukraine, le contexte international conflictuel pourrait engendrer des conséquences négatives en termes de coûts supportables et gérables.

Toutefois, « hormis un impact limité sur les prix, il n’y a pas eu de distorsion majeure dans la chaîne d’approvisionnement, qui risquerait de retarder l’issue du chantier « , conclut notre source, selon laquelle Italfluid l’achèvera dans les délais impartis, à savoir au plus tard à la fin du mois de mars 2024.

Sound Energy : voici combien coûtera l’usine de liquéfaction du gaz de Tendrara

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Bon plan – Le smartphone Motorola Edge “4 étoiles” à 357,97 € (-35%)

Poco F4 GT : un smartphone “gaming” pensé pour la vitesse