in

Rugby : La Rochelle rejoint le Leinster en finale de la Coupe d’Europe

Les joueurs de La Rochelle savourent leur qualification en finale de la Coupe d’Europe après leur victoire contre le Racing 92 au stade Bollaert-Delelis, à Lens, le 14 mai 2022.

La Rochelle s’est offert une seconde chance. Dans une rencontre délocalisée au stade Bollaert-Delelis, à Lens, à cause du concert de Sexion d’assaut à Paris La Défense Arena, les Rochelais se sont imposés face au Racing 92 (20-13) en demi-finale de Coupe d’Europe, dimanche 15 mai.

Au terme d’un match brouillon et haché, ils ont validé leur ticket pour une deuxième finale européenne d’affilée. Ils affronteront, samedi 28 mai, au stade Vélodrome, à Marseille, les Irlandais du Leinster, vainqueurs samedi du Stade toulousain (40-17).

Le score était déjà figé en faveur des Maritimes quand Ihaia West a scellé la rencontre à la sirène. D’un essai en coin inscrit de manière acrobatique, l’ouvreur a validé définitivement la qualification de son équipe pour ce qui sera sa quatrième finale en trois ans, compétitions nationale et européenne confondues.

Les trois précédentes se sont soldées par des défaites : en Challenge européen en 2019 (36-16) face à Clermont, en Coupe d’Europe puis en Top 14 en 2021, contre le Stade toulousain (22-17, puis 18-8). La Rochelle aura une nouvelle occasion d’inscrire une ligne de prestige à son palmarès.

Lire aussi Rugby : La Rochelle veut vaincre le mauvais sort contre Toulouse en finale du Top 14

« On est les spécialistes pour gagner des demis, maintenant il faut gagner des finales », disait en souriant le centre rochelais Jérémy Sinzelle sur BeIN Sports après le match, dimanche. « On est très heureux, se félicitait, lui aussi, le capitaine Grégory Alldritt au micro de France 2. On savait que ça serait dur, ça a été physique jusqu’au bout. »

Le Racing trop indiscipliné

Laborieux surtout, tant les imprécisions et les pénalités se sont enchaînées tout au long d’un après-midi où le rugby n’aura pas montré son meilleur visage pour faire sa promotion dans les Hauts-de-France. A ce jeu, les Franciliens ont été de loin les meilleurs, concédant pas moins de 19 pénalités sur l’ensemble de la rencontre (contre 12 pour La Rochelle).

« La déception est immense. On a été trop indisciplinés, admettait le centre international du Racing 92, Gaël Fickou. On a énormément de regrets, on méritait mieux. »

La maladresse d’Ihaia West

Après avoir pris rapidement les commandes grâce au talent de Virimi Vakatawa, auteur du premier essai (10-0, 28e), le Racing 92 a longtemps gardé l’avantage grâce à la maladresse chronique du buteur adverse Ihaia West.

Comme en finale du Top 14 la saison passée, le Néo-Zélandais a montré des lacunes criantes dans son jeu au pied. Il a laissé huit points en route en manquant deux pénalités faciles (11e et 46e) et en dévissant complètement la transformation sur le premier essai de son équipe, signé Grégory Alldritt juste avant la mi-temps (10-8, 40e).

Mais au retour des vestiaires, l’indiscipline des hommes de Laurent Travers s’est payée cher. Coup sur coup, Camille Chat (52e) et Cedate Gomes Sa (53e) étaient sanctionnés d’un carton jaune, laissant leurs partenaires à treize contre quinze. Pour ne rien arranger, La Rochelle était créditée d’un essai de pénalité sur la faute du deuxième nommé, passant devant au score pour la première fois du match (13-15, 53e).

En n’encaissant aucun point en infériorité numérique, le Racing 92 s’est laissé des raisons d’espérer. « Quand on a des occasions, il faut les mettre au fond, on n’a pas su le faire. On a perdu trop de ballons », analysait Maxime Machenaud.

Des occasions manquées par le Racing

En fin de rencontre, le Racing 92 a manqué les occasions de repasser devant, à l’image de Nolann Le Garrec. Le demi de mêlée, qui fêtait ses 20 ans samedi, a manqué deux pénalités après l’heure de jeu (60e et 62e). « On a eu des occasions mais on n’a pas bien joué les coups », regrettait Gaël Fickou.

Le Racing (4e du Top 14) devra se reconcentrer sur le championnat pour espérer accrocher un titre, puisque la Coupe d’Europe lui échappe une nouvelle fois après ses trois finales perdues (2016, 2018 et 2020).

Pour La Rochelle, en mauvaise posture pour se qualifier en phase finale de Top 14 (7e), l’occasion sera trop belle au stade Vélodrome. « On a un match de championnat entre les deux, précisait Grégory Alldritt. Mais on va avoir dans un coin de la tête ce match du Leinster. C’est une équipe qui tient le ballon, il va falloir être tellement précis. » Bien plus que face au Racing 92 en tout cas, mais l’essentiel est acquis pour les joueurs de Ronan O’Gara.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Les Toulousains ont pris « une leçon de rugby »

Tennis: Djokovic sacré sur la terre battue de Rome à quelques jours de Roland-Garros