in

RUGBY. Après Laporte, deux autres accusés vont devoir revenir au tribunal en appel – Le Rugbynistère

Ce vendredi 23 décembre au soir, la presse nous a appris que Mohed Altrad et Serge Simon n’en avaient pas fini avec la justice.

Alors que Bernard Laporte l’a fait sans attendre, Mohed Altrad s’était visiblement laissé un temps de réflexion. Ainsi, ce dernier a finalement décidé de faire appel de la peine qui lui a été donnée. En parallèle, le Parquet National Financier (PNF) a demandé à ce que la situation de l’ancien Vice-Président de la Fédération Française Serge Simon soit revue. Le docteur devra donc se représenter devant la Cour d’appel de Paris. Selon nos confrères de L’Équipe, l’audience ne devrait pas être programmée avant un an. À ce moment-là, la Coupe du monde de Rugby 2023 sera d’ores et déjà terminée.

RUGBY. Altrad va-t-il perdre son juteux contrat avec les All Blacks après sa condamnation ?RUGBY. Altrad va-t-il perdre son juteux contrat avec les All Blacks après sa condamnation ?Selon les informations du quotidien sportif, Mohed Altrad ne comptait pourtant pas faire appel dans un premier temps. Pour rappel, ce dernier avait initialement reçu une peine de 18 mois de prison avec sursis. Il avait aussi reçu une amende de 50 000 euros en première instance. Ils expliquent notamment cette décision ainsi : “Secoué par ces années de procédure, le patron du MHR a très mal vécu l’audience. Il s’y était présenté mal à l’aise, évitant les journées les plus pénibles comme celles des réquisitions et du délibéré. Il n’avait nullement envie de retourner dans un prétoire.” En réalité, ce serait l’empressement de Bernard Laporte à faire appel, qui aurait poussé l’entrepreneur à interjeter ce dernier. Toujours selon L’Équipe, ce dernier l’aurait vécu comme “une forme de pression par la bande, une injonction à ne pas se désolidariser.

RUGBY. Concrètement, la ''mise en retrait'' de Bernard Laporte, ça veut dire quoi ?RUGBY. Concrètement, la ”mise en retrait” de Bernard Laporte, ça veut dire quoi ?Dans des propos recueillis par France 3, l’avocat de Mohed Altrad, Maître Antoine Vey, aurait déclaré ceci : “Mon client a toujours dit qu’il n’avait jamais eu l’intention d’obtenir une quelconque faveur. La peine prononcée est à des années lumières que ce qui avait été initialement requis. Nous allons réfléchir si nous allons faire appel de cette décision.” De la même manière, la défense de Serge Simon a, elle aussi, réagi. Maître Sylvain Galinat, explique que la décision du Parquet National Financier “apparaît difficilement compréhensible juridiquement”.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

L’Europe à court de médicaments? – Le Soir

Le Stade Français corrige le Racing 92 et prend la deuxième place du Top 14 – L’Équipe