in

Quand les fantasmes médiatiques d’Algérie voient la caravane passer

Il n’est pas un jour que Dieu fait, sans que les médias officiels algériens ne promeuvent quelques histoires fabriquées comme des fausses guerres et autres aventures rocambolesques visant à nuire à l’image du Maroc afin d’attiser le feu des tensions entre les deux peuples voisins.

Le régime militaire entend par là, détourner son opinion publique des vrais défis sociaux économiques à relever en Algérie et en particulier les conflits ouverts au sommet de la hiérarchie au pouvoir. Mais ni le peuple algériens ni le peuple marocain ne sont dupes de la manœuvre des militaires qui sont passés à la vitesse supérieure dans leur campagne d’hostilité à l’encontre du Maroc.

Jamais dans l’histoire des relations entre les deux pays les médias officiels n’avaient autant été utilisés de manière aussi flagrante par les généraux et le palais El Mouradia. Devant cette situation de « faillite politique » à laquelle la campagne de propagande a abouti nombre d’observateurs en appellent à la diplomatie marocaine afin de protester et convoquer en cela l’ambassadeur d’Algérie à Rabat au ministère marocain des Affaires étrangères et de le sermonner.

La télévision nationale algérienne a diffusé dernièrement une cassette vidéo montrant deux personnes se réclamant de la nationalité marocaine et faisant de la contrebande de drogue en Algérie, une fausse scène à laquelle les citoyens algériens eux-mêmes n’ont pas cru et ont affirmé que l’affaire est liée à « des Algériens qui n’ont rien à voir avec le trafic de drogue et sont connus des habitants d’Ain Safra dans la wilaya de Naama ».

Le militant sahraoui Mustapha Salma a décrit ce qui a été diffusé à la télévision algérienne est « une vidéo immorale et très tendancieuse montrant deux « chioukhs » vieux qui se disent de nationalité marocaine, dans une image humiliante et dégradante. « C’est une insulte à la dignité humaine », ajoutant que l’enregistrement « n‘a rien à voir avec une quelconque déontologie journalistique et ne se justifie pas ».

Il a en outre souligné, « Au sommet de la hiérarchie du pouvoir médiatique en Algérie se trouvent des personnes malades qui ont perdu leur humanité, et qui veulent semer la haine et l’inimitié entre les peuples ».

L’agence de presse officielle algérienne, qui s’est spécialisée dans la promotion de fausses nouvelles contre le Maroc, a publié un morceau d’imagination, si l’on peut dire ainsi, basé sur des sources médiatiques du Front Polisario, le « scoop de l’année Covid », disant que « 170 soldats marocains ont été traduits devant les tribunaux militaires au Maroc, accusés en cela, de refus de certains de participer à la guerre au Sahara qui a éclaté en novembre et d’autres de désertion ». Ah bon ! Le Maroc est en guerre ?

Les observateurs estiment que le degré de bêtises rocambolesques et de haine dans lequel baignent les médias officiels algériens a dépassé les limites que peut tolérer la raison et qu’il est temps pour notre diplomatie marocaine de secouer le cocotier et de mettre un terme à cette fausse guerre médiatique, qui plus est, est officiellement parrainée par le régime en Algérie. La diplomatie marocaine ne répond généralement pas aux fantasmes médiatiques ou propos manquants de crédibilité. Sauf en cas de force majeur, bien sûr, comme lors de la dernière convocation de l’ambassadeur d’Algérie à Rabat en juin 2020, lorsque des déclarations dangereuses ont été émises par le porte-parole officiel de la présidence algérienne dans lesquelles il considérait que le consul général du Maroc à Oran est un « officier du renseignement nommé pour d’autres raisons ».

Cela dit,  le Chef du gouvernement, Saâd Dine  El Otmani, a confirmé qu’aucun pays au monde n’a soutenu les actions de déstabilisation du front séparatiste au passage de Guerguerat, à l’exception de l’Algérie voisine, et a souligné que l‘Algérie avait recruté des agences de presse officielles pour diffuser de fausses nouvelles sur la situation au Sahara marocain, dans le cadre d’une campagne de propagande systématique, mais contenue par la presse nationale et l’appareil diplomatique marocain.

What do you think?

2729 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Egypte: Décès de l’écrivain et scénariste égyptien Waheed Hamed

Covid-19 : face à un “manque”, BioNTech va accélérer la production de son vaccin en Europe – FRANCE 24