in

Pourra-t-on envoyer des satellites dans l’espace sans fusée ? – Le Figaro

Mais pour atteindre sa vitesse d’éjection, le matériel doit résister à une folle accélération, de l’ordre de 10 000 g. Ce qui limite une première génération de charges utiles à 200 kg, et conduit à renforcer le châssis des satellites en augmentant leur masse d’environ 10 %. Les systèmes mécaniques, les panneaux solaires, sont aussi testés et modélisés pour passer ces très fortes contraintes. L’optimisation des composants électroniques, puces, résistances, condensateurs, compte tenu de leur légèreté, nécessite moins de modifications. Le premier test réussi de l’accélérateur prototype suborbital s’est déroulé fin octobre 2021, tandis qu’un accélérateur plus grand et plus puissant devrait être opérationnel en 2025.

What do you think?

1388 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Open d’Australie: insectes, fenêtres bloquées, l’hôtel où est coincé Djokovic fait beaucoup parler

Open d’Australie en direct: coincé à l’hôtel, Djokovic sort du silence et remercie ses soutiens