in

Pays basque : le festival EHZ, un modèle bénévole

Sur le même sujet

En 2021, 400 bénévoles s’étaient mobilisés, l’espace de trois jours, pour « surmonter tous les obstacles », se félicitent Julen Oillarburu et Joana Barbier, porte-parole du festival. Le bénévolat – les habitués le savent – est l’ADN d’Euskal Herria Zuzenean. Son équipe de 60 volontaires actifs, sur le pont toute l’année pour échafauder la programmation et l’ensemble de la logistique, est largement épaulée pendant le festival par de jeunes ou moins jeunes bénévoles, venus de tous les coins du Pays basque. « C’est aussi pour ça qu’on tenait à présenter un début de programmation en Soule », souligne Julen.

D’ici quelques jours, les inscriptions pour venir travailler et donner un coup de main, en échange d’une entrée gratuite, ouvriront, via le site Internet www.ehz.com.

En partie gratuit

Question format, Euskal Herria Zuzenean revient aux sources. Après une année où il avait fallu border l’enceinte du festival pour y contrôler tests PCR et passes sanitaires, l’accès au site de la place du village redevient gratuit. Les conférences, spectacles de cirque, danses ou même quelques concerts seront en accès libre.

La grande scène et ses artistes, dans un champ adjacent, sera, elle, payante. « On tient à ce que soit accessible et d’ailleurs on n’augmentera pas les prix, c’est notre politique, même si tout un tas de matières premières coûtent plus cher », insiste Julen Oillarburu.

Dans la même ligne, pas de publicité de sponsors ou autre partenaire sur le site : EHZ a toujours été un festival « no logo » et le restera. « Ce sont des entreprises locales, qui font un don ou nous fournissent du matériel, mais sans contrepartie. C’est leur engagement bénévole à eux », explique l’équipe. Les subventions des collectivités publiques représentent, elles, à peine 15 % du budget global, le reste étant autofinancé.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Et si Beyrouth était une comédie et que le théâtre était le réel ?

Espace : la Nasa rate le premier test de lancement de sa méga fusée pour la Lune