in

Oscar Isaac jouera Solid Snake dans l’adaptation au cinéma du jeu vidéo “Metal Gear Solid”

Jordan Vogt-Roberts, réalisateur du long-métrage Kong: Skull Island, est rattaché au projet, développé par les studios Sony.

Oscar Isaac se glissera bientôt dans la peau de Solid Snake. L’acteur a décroché un rôle dans le film Metal Gear Solid, adaptation au cinéma du jeu vidéo du même nom de Hideo Kojima, annonce le site spécialisé Deadline.

Lancé sur PlayStation pour la première fois en 1998, ce jeu suit un soldat qui infiltre une usine où sont fabriquées des armes nucléaires. Il a ainsi pour mission de neutraliser la menace terroriste de Foxhound, une unité des forces spéciales qui a basculé du côté obscur.

Fait amusant: en mars 2019, en pleine interview avec IGN France, Oscar Isaac s’était vu demander dans quelle adaptation de jeu vidéo il rêverait de jouer. Sa réponse avait été immédiate: “Metal Gear Solid. Je me lance dans la course!”, avait-il indiqué. Un message qui l’a peut-être aidé à attirer l’attention des producteurs.

Jordan Vogt-Roberts, réalisateur du long-métrage Kong: Skull Island, est rattaché à ce projet de film, développé par les studios Sony depuis… 2012. Derek Connolly, qui a travaillé sur Jurassic World et Kong: Skull Island, s’est quant à lui vu confier le scénario.

Un planning bien chargé pour Oscar Isaac

Oscar Isaac a un planning bien chargé. On le verra en décembre 2021 dans le film Dune de Denis Villeneuve, dont la sortie a été repoussée en raison de la pandémie. Il a aussi été choisi pour jouer dans Moon Knight, nouvelle série des studios Marvel qui sera diffusée sur la plateforme Disney +, ainsi que dans l’adaptation du comics The Great Machine. Enfin, il incarnera Francis Ford Coppola dans Francis and the Godfather, un film qui retrace le making-of du chef-d’oeuvre Le Parrain.

Nawal Bonnefoy

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Donald Trump ordonne le retrait de la « majorité » des troupes américaines de Somalie

Bernés par l’Amérique, mais contents !