in

Mercato: Naples rejette les avances de l’Atlético pour Milik

Un prétendant de moins pour Arkadiusz Milik. Pour le moment, en tout cas. Selon AS, Naples aurait stoppé les négociations avec l’Atlético de Madrid au sujet de son attaquant de 26 ans. L’offre mise sur la table par les Colchoneros serait jugée trop faible par les dirigeants italiens. Le président Aurelio De Laurentiis n’envisagerait pas de laisser filer son buteur polonais pour moins de 15 millions d’euros. Un montant que les Colchoneros ne seraient pas disposés à régler pour un joueur qui sera en fin de contrat l’été prochain.

La Fiorentina serait prête à sortir le chéquier mais Milik ne serait pas intéressé par cette destination. Reste à savoir si la situation peut profiter à l’OM. André Villas-Boas a confirmé que le club phocéen appréciait fortement le profil de l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam, recruté par Naples en 2016 pour 32 millions d’euros et au placard cette saison (aucune apparition). Pour le moment, Marseille se heurte également à l’intransigeance du Napoli et ne sortira pas 15 millions d’euros dans ce dossier.

L’OM veut un attaquant et un défenseur

Le club phocéen espère recruter au moins deux joueurs cet hiver: un attaquant et un défenseur. Le budget olympien est envisagé en fonction d’une éventuelle vente. Plusieurs joueurs sont courtisés, en Angleterre notamment, comme Duje Caleta-Car ou Morgan Sanson. Le milieu de terrain Boubacar Kamara est aussi très suivi par plusieurs grands clubs européens.

Concernant Milik, s’il ne part pas cet hiver, plusieurs écuries seraient à l’affût pour le récupérer gratuitement à la fin de la saison. La Juventus et l’AS Rome en feraient partie. L’Atlético pourrait également patienter jusque là afin de réaliser un joli coup.

What do you think?

1000 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Galaxy S21: Tout ce qu’on sait déjà sur le prochain smartphone de Samsung – 20 Minutes

« L’Europe doit redoubler d’efforts pour lutter contre les effets néfastes des lois extraterritoriales américaines » – Le Monde