in

Les mots de la crise: la technologie déconfinée – Le Temps

2020 nous laisse exsangues, sans voix, mais avec plein de mots ou usages nouveaux. Au tournant de l’an, retour sur ces outils qui servent à décrire un monde qui a tellement changé.

Les maux de ces derniers mois

«On fait un zoom sur meet»? «Je t’ai mise en mute, ton micro faisait du bruit». Qui nous aurait dit il y a un an que nous deviendrions tous experts en visioconférences, en plus d’un franglais de bureau épouvantable? Et qu’importe si techniquement, la compagnie Zoom n’a bien sûr rien à voir avec l’application de Google: «zoom» est devenu un quasi-générique, comme kleenex ou securitas, car les «visios» vont rester, tant le covid va «impacter» durablement nos vies. Tant pis pour la zoom fatigue

Tout l’environnement du remote et du «télétravail» a donné lieu à quantité de nouveaux usages et mots en 2020. Les anglophones ont inventé l’abréviation WFH à la fin de leurs courriels, pour Working from home. En francophonie, on peut sans risque parier que resteront «présentiel» et «distanciel», rares nouveaux venus à la sonorité classique, même s’ils font souvent hurler (ils sont assez moches). «Essentiel» a connu une nouvelle jeunesse – comme dans «travailleurs essentiels», et «commerces essentiels», par opposition avec ceux pour lesquels il y a débat. «Exponentiel» a aussi eu son petit succès, hélas. Les étudiants ont découvert les systèmes «bimodaux», ou hyflex – hybride et flexible, qui leur laissent la possibilité de choisir comment suivre leurs cours, sur un «campus virtuel».

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

L’intelligence économique: Quels défis pour le Maroc – MAP

Egypte: Décès de l’écrivain et scénariste égyptien Waheed Hamed