in

Les bienfaits de la danse – France Alzheimer

La danse favorise l’inclusion sociale, la créativité et l’engagement social des personnes atteintes d’une maladie neuro évolutive et cela, sans passer impérativement par la communication verbale. Les interventions par la danse et le mouvement mettent en évidence les forces et capacités des personnes malades.

En partant du constat du manque d’espaces et d’opportunités de sociabilité et d’expression pour les personnes atteintes d’une maladie neuro évolutive et leurs proches aidants, l’école nationale de ballet du Canada a conçu un programme de danse avec l’objectif de soutenir l’inclusion sociale de personnes malades et proches aidants. Une étude canadienne à laquelle ont participé 67 personnes malades (19 hommes et 47 femmes) issues de 5 établissements et de 15 proches aidants (5 hommes et 10 femmes) a mis en avant les bienfaits de ce programme.

Le programme de danse comprend une séance hebdomadaire d’environ 45 minutes pendant huit semaines. La séance est enregistrée en amont et diffusée sur un grand écran dans une salle de l’établissement dédiée à l’activité. Des animateurs, souvent des art-thérapeutes, sont également présents dans la salle. Le rôle de l’animateur est d’accueillir et de compléter les instructions données aux participants par les danseurs à l’écran, garantir la sécurité et encourager les participants à utiliser l’espace dans lequel ils se trouvent pour danser et explorer le mouvement. Il met aussi l’accent sur la créativité plutôt que sur la mémorisation et la répétition. Il rappelle régulièrement aux danseurs que tous les mouvements sont les bienvenus et qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de danser.

Chaque session comprend des danses et mouvements adaptés, assis sur une chaise par exemple, et elle est accompagnée par un pianiste. La musique de chaque danse est tirée de chansons populaires de différents genres. Le programme comprend une danse d’échauffement, des danses invitant à bouger les membres supérieurs et inférieurs, des danses narratives et des danses en miroir, ou encore l’improvisation et le chant. Les proches aidants et des bénévoles sont encouragés à participer à chaque session. 

Contrairement aux programmes de danse-thérapie mettant l’accent sur la répétition de chorégraphies, ce programme de danse utilise une approche qui encourage les participants à s’exprimer par des mouvements à leur manière.

Les résultats de l’étude sur ce programme de danse évoquent des pistes pour la mise en œuvre des actions de thérapie par la danse et le mouvement pour encourager le partage et les échanges entre les personnes malades et leur entourage. Les participants sont complices des mouvements des uns et des autres.

Les résultats mettent en évidence la nature ludique et imaginative, le plaisir et la joie éprouvés par les personnes atteintes d’une maladie neuro évolutive qui s’engagent dans la danse.

Référence :
Kontos, P., Grigorovich, A., Kosurko, A., Bar, R. J., Herron, R. V., Menec, V. H., & Skinner, M. W. (2021). Dancing With Dementia: Exploring the Embodied Dimensions of Creativity and Social Engagement. The Gerontologist61(5), 714–723. https://doi.org/10.1093/geront/gnaa129

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

iciHaïti – Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (juin 2022) – iciHaiti.com

L’équipe de golf des Émirats arabes unis bientôt au Maroc – Marocains du monde