in

L’économie des promesses technologiques – Agence Science-Presse

Peu de gens pourraient aujourd’hui se passer de leur téléphone cellulaire, véritable petit ordinateur qui nous relie les uns aux autres, nous informe, nous distrait et même dévore tout notre temps libre…

Nos économies investissent dans les solutions technologiques de demain et nous font miroiter de multiples promesses. Cela cache souvent l’usage de ressources limitées, de probables conflits d’intérêt, mais aussi une accélération de la recherche dans certains secteurs choisis, avec des investissements publics à la clé.

L’intelligence artificielle, les crypto-monnaies, les biotechnologies liées à certaines maladies ou à la perte de poids… Révolutionnaires, ces technologies? Isabelle Burgun en parle avec…

Il n’y a pas si longtemps, l’avenir était nano: les nanotechnologies promettaient de grands changements. Aujourd’hui, l’avenir s’appuie sur l’intelligence artificielle. Et demain, est-ce que ça fera place à l’informatique quantique?

Ce n’est pas une question de mode, mais plutôt une question d’investissement et de choix pour préparer un certain avenir qui se décide aujourd’hui – en d’autres mots, « le futur colonise le présent ».

On pourrait prendre l’exemple des cryptomonnaies: ce qu’elle promettent —éliminer des intermédiaires— et la réalité —des impacts sociaux imprévus. Ou on pourrait prendre l’exemple de l’intelligence artificielle. Va-t-on trop loin lorsqu’on en parle ?

Ces promesses génèrent des investissements – un financement public parfois important — alors qu’il n’a pas encore été démontré que leurs promesses sont réalisables… ou réalistes. Et on parle moins encore des échecs et des embûches…

Il y a aussi un questionnement sur la valorisation de la pensée critique face aux nouvelles technologies et au futur qui se décide aujourd’hui.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission: Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter, entre autres, sur CIBO (Senneterre), CFOU (Trois-Rivières), et CHOM (Toronto). 

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

World Rugby Sevens Series Dubaï : Présentation, programme et comment regarder en live – Olympics

Elie Okobo: “Apporter un premier titre à Monaco, ce serait énorme !”