in

Le Racing étrille Clermont lors de la 11e journée de Top 14 – L’Équipe

Le match : 46-12

Sans tout réussir, le Racing a tranquillement disposé de l’ASM ce dimanche, décrochant même le point de bonus offensif. Grâce à ce large succès, les hommes de Laurent Travers récupèrent leur place sur le podium du Top 14, à égalité de points avec le dauphin rochelais (31 pts), derrière le Stade Toulousain (35 pts).

Les Franciliens ont rapidement pris les commandes de la partie avec un essai précoce de Christian Wade, servi sur un plateau par la transversale millimétrée d’Antoine Gibert (4e). Plus puissants à l’impact et vifs dans les transmissions, ils ont accentué leur domination en marquant en force après un ballon porté d’école (25e) avant que Francis Saili ne finisse dans l’en-but après une superbe navigation de Max Spring (31e).

Absents, les Clermontois se sont réveillés en fin de première période pour éviter le naufrage total, avec un magnifique mouvement collectif conclu par Bautista Delguy (36e). Mais ils ont multiplié les approximations pour complètement faire douter le Racing, malgré l’indiscipline des Franciliens après la pause. Gibert (82e) puis Wade à nouveau (76e) ont puni des cafouillages auvergnats et offert au Racing, qui fêtait ce dimanche ses 140 ans, un bonus offensif mérité.

Pour l’ASM, il s’agit d’une sixième défaite cette saison, la troisième de rang après les revers à Castres (26-22) et contre Bayonne au Michelin (20-25). Dixièmes du Championnat, les Clermontois semblent à l’arrêt. Il ne faudra pas manquer la réception de Montpellier samedi prochain (15 heures) pour ne pas laisser passer le wagon de la qualification.

2/5

Le Racing a largement dominé l’ASM mais n’a pas pu compter sur un buteur infaillible puisque Nolan Le Garrec n’a réussi que deux de ses cinq tirs au but ce dimanche (8 points laissés en route). Antoine Gibert a pris le relais de son demi de mêlée avant même la mi-temps.

Le joueur : un Chat haut perché

Capitaine de son équipe, Camille Chat aura été un solide meneur de troupe pour le Racing. Le talonneur international a, comme à son habitude, apporté beaucoup de punch sur la ligne d’avantage et fait gagner des mètres précieux aux Franciliens. Son franchissement dans l’axe du terrain, suivi d’une bonne passe à l’intérieur vers Le Garrec, aurait mérité une meilleure conclusion (23e). Et c’est lui qui a volé avec autorité un ballon dangereux dans un maul clermontois, avant de sprinter une vingtaine de mètres le long de la touche. Sur l’action suivante, le Racing marquera l’essai du break (25e, 15-0).

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

TOP 14. Un match de rugby (encore) décalé à cause de l’Équipe de France de football – Le Rugbynistère

Le Covid-19 peut-il troubler les fêtes de fin d’année? – BFMTV