in

Laurent Gbagbo obtient ses passeports

Laurent Gbagbo obtient ce vendredi ses passeports, l’un ordinaire, l’autre diplomatique qui ne peut être délivré qu’avec l’accord du chef de l’Etat.

L’ancien président ivoirien n’avait plus ces documents depuis son arrestation en 2011.

Il avait fait une première demande qui était restée sans suite en juillet dernier.

Laurent Gbagbo estime que l’obtention de ses passeports est un acte d’apaisement de la part des autorités.

Cependant, il le qualifie d’épiphénomène en comparaison des événements qui ont endeuillé la Côte d’ivoire pendant les élections.

Dans un communiqué publié par son avocate, Me Habiba Touré, il ajoute qu’il réclame la libération des cadres de l’opposition et de la société civile incarcérés pour avoir contesté le 3eme mandat d’Alassane Ouattara.

Lire aussi

Projet de retour en décembre

Laurent Gbagbo dit vouloir revenir dans son pays dans le courant du mois de décembre.

Cependant, si le passeport est impératif pour voyager, cela ne signifie pas que Laurent Gbagbo puisse revenir sans condition en Côte d’Ivoire.

D’un côté, il y a la Cour pénale internationale (CPI) qui l’a certes acquitté, mais la juridiction le contraint à demander l’accord de l’Etat où il souhaite se rendre.

Il faut donc que les autorités ivoiriennes donnent leur accord. Le président Allassane Ouattara est favorable à son retour.

Il serait même prêt à le gracier de sa condamnation à 20 ans de prison pour l’affaire du braquage de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Pour faciliter son retour, il a désigné l’ancien ministre Assoua Adou, secrétaire général du FPI, pour se rapprocher des autorités compétentes afin “d’organiser son retour dans la quiétude conformément à statut d’ancien président de la République”.

En juillet, l’ancien chef d’Etat s’était rendu en personne à l’ambassade de Côte d’ivoire à Bruxelles où il réside.

Pendant plusieurs semaines les autorités ivoiriennes expliquent que la demande est en cours de traitement sans lui donner de suite.

Mais la période était sensible car les élections présidentielles devaient se dérouler quelques mois plus tard.

Maintenant que le président Ouattara est réélu les choses se sont accélérées. La semaine dernière, une mission du ministère des Affaires étrangères a rencontré Laurent Gbagbo pour recommencer les formalités. Il aura fallu 12 jours pour que les passeports lui soient disponibles.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

TALKING ABOUT TREES : pourquoi il faut retourner au cinéma dès qu’on pourra

Calendriers surchargés du football : « Il y a un risque que le nombre de blessés reste élevé »