in

L’ancien patron du Mossad souligne l’estime dont jouit le Roi Mohammed VI parmi les dirigeants mondiaux

L’ancien patron Du Mossad, Ram Ben Barak, a publié cette semaine, un article d’opinion sur le rétablissement des relations entre Rabat et Tel Aviv.

Sous l’intitulé «Le roi Mohammed VI du Maroc ouvre la voie à la paix», Ben Barak affirme que «l’État d’Israël a toujours considéré le Maroc comme une nation arabe modérée qui a une immense influence dans le monde arabe ».

«L’État d’Israël a toujours considéré le Maroc comme une nation arabe modérée qui a une immense influence dans le monde arabe, et l’estime du Roi Mohammed VI parmi les dirigeants mondiaux, ainsi que son statut spécial au sein de la Ligue arabe, constituent un énorme avantage politique et stratégique (…) », a-t-il écrit.

Considérant que la signature récente de l’accord de normalisation entre Israël et le Maroc a constitué une avancée historique, l’ancien patron du Mossad assure qu’il «ne fait aucun doute que cette percée aura une multitude d’implications géostratégiques dans les domaines de l’économie, du commerce, de l’agriculture, des problèmes de l’eau et de l’énergie, et, bien sûr, dans les domaines de la sécurité et de la politique».

Ben Barak, actuellement membre du Knesset révèle, en outre, que «la normalisation des relations d’Israël avec le palais royal et est un travail en cours depuis de nombreuses années. Ces efforts sont devenus publics lorsque le défunt Premier ministre et ministre de la Défense Yitzhak Rabin s’est rendu ouvertement au Maroc, une visite couronnée par l’ouverture de bureaux de liaison à Tel Aviv et Rabat. Le bureau de liaison de Tel Aviv a ensuite été fermé pour des raisons politiques, à savoir le déclenchement de la deuxième Intifada et le conflit israélo-palestinien, mais les deux pays ont continué à entretenir des relations non officielles pendant les années intermédiaires».

Pour lui, «le fait d’avoir des liens avec le Roi Mohammed VI, en tant que leader du monde arabe modéré, aura un impact direct sur la sécurité nationale de l’État d’Israël et renforcera la position du pays vis-à-vis des autres pays arabes».

Cette stratégie, ajoute-t-il, continuera d’avoir un impact positif, y compris la manière dont le Maroc permet à tous ses citoyens la liberté de culte, quelle que soit leur religion.

De plus, poursuit Ben Barak, le Roi entretient des relations particulièrement chaleureuses avec la communauté juive du pays, et les plus d’un million d’Israéliens dont les familles sont originaires du Maroc ont de bons souvenirs et un désir ardent pour les maisons qu’ils ont laissées derrière eux.

Et de souligner que «contrairement à ses relations avec d’autres pays arabes, le Maroc partage un lien étroit avec Israël et les deux nations ont de nombreuses valeurs communes qui les ancrent dans leur relation de longue date».

Il indique, par ailleurs, avoir «eu l’assurance à travers de hauts responsables marocains», que «le Roi Mohammed VI est vraiment l’établissement par établir une relation vraiment pacifique, chaleureuse et courageuse avec Israël, et son leadership unique mènera à une relation inébranlable avec Israël et à la possibilité de rétablir les relations diplomatiques dans un proche avenir».

Il considère également que l’ordre donné par le roi en mai 2018 de rappeler l’ambassadeur du Maroc en Iran et d’expulser l’ambassadeur d’Iran à Rabat était un signe clair du sérieux du Souverain dans la lutte contre le terrorisme mondial.

De même, conclut-il, il ne faut pas non plus oublier que le Maroc s’est engagé sincèrement et sincèrement à promouvoir la paix dans la région et à mettre un terme au conflit israélo-palestinien dans le cadre d’une solution à deux États, «une option» qu’il serait selon lui, inexcusable de ne pas mettre en oeuvre.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Perplexité du monde de la culture suite aux propos de Gabriel Attal sur la fermeture prolongée des cinémas et – France 3 Régions

Clermont-Ferrand : Jeanne Added, une jurée de classe pour le prochain festival du Court-Métrage – France 3 Régions