in

La peinture écolo, est-ce vraiment mieux pour chez moi ? – Yahoo Actualités

RFI

France: le message d’Emmanuel Macron à la jeunesse

Discriminations, écologie, violences policières, Covid… En accordant une interview au média « Brut », qui fait un tabac chez les moins de 25 ans, Emmanuel Macron a tenté de renouer avec une jeunesse française qui se pose des questions. « Je ne vais pas vous dire que c’est génial. » Parler à hauteur de son public en choisissant Brut, Emmanuel Macron, plus jeune président de l’histoire de France – « Même à 40 ans on a parfois aussi envie de souffler » –, vient parler à une génération qu’il estime meurtrie. Un écho à son fameux « c’est dur d’avoir 20 ans en 2020 ».« C’est la génération qui est née avec le terrorisme des tours, qui s’est prise l’une des plus grandes crises économiques et financières jusqu’à maintenant, qui a eu à connaître la conscience du drame climatique, la plus grande pandémie qu’on a eue depuis ces dernières décennies, il y a quand même de quoi se poser des questions. »Isolement dû au Covid, crise économique, sociale, violences policières, laïcité… Emmanuel macron fait surtout de la pédagogie. Une poignée d’annonces : la nouvelle aide exceptionnelle pour les jeunes et la mise en place d’une plateforme pour signaler les discriminations.« C’est vrai qu’aujourd’hui quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche on est beaucoup plus contrôlé. » Comme un message à une partie de la jeunesse de France : « Expliquer à toute cette jeunesse qui se cherche, de dire ” la République d’abord vous reconnait. Vous êtes des enfants de cette République “. » Tout en reconnaissant que la France n’a pas toujours su parler à cette jeunesse.♦ Les policiers rejettent le terme de « violences policières »Lors de l’interview à Brut Emmanuel Macron est revenu sur les différentes affaires de violences policières de ces dernières semaines. Si le président de la République a reconnu qu’il y avait effectivement des « violences policières », il a en revanche précisé que l’ensemble de l’institution ne commettait pas ces violences. Du côté des policiers en revanche, on se refuse toujours a accepter et utiliser le terme de violences policières. Thierry Clair, secrétaire général adjoint de l’UNSA Police, estime d’ailleurs que le président a dit le terme du bout des lèvres.♦ Les caméras-piétons, une bonne solution pour la policeLe président de la République a annoncé lors de l’entretien une généralisation des caméras-piétons pour les forces de l’ordre en juin prochain, afin de mettre de la transparence dans les relations entre citoyens et force de l’ordre. Une mesure que salue la police, qui estime que ces caméras permettront de faire la lumière sur les responsables de certaines interpellations musclées.Le chef de l’État a également abordé la question des contrôles au faciès pratiqués par les forces de l’ordre dont il a reconnu la réalité. Pour Dominique Sopo, président de SOS Racisme, c’est un pas en avant pour lutter contre ce phénomène.Emmanuel Macron a reconnu les contrôles au faciès pratiqués par les forces de l’ordre En réponse à ces agissements, il a promis le lancement d’une plateforme nationale de signalement des discriminations, gérée par l’État, le défenseur des droits et des associations, dès le début de l’année prochaine. Pour SOS racisme, c’est un pas en avant pour lutter contre ce phénomène

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Football : les Bleus perdent le match des remplaçants face à la Finlande (2-0) – Le Monde

Une peinture pour le Musée Goya de Saragosse