in

La grande pénurie de soignants est une réalité dans toute l’Europe – Le Monde

L’entrée des ambulanciers paramédicaux de l’hôpital Blackpool Victoria à Blackpool (Angleterre), le 17 juin 2020.

La pénurie de soignants est généralisée, étendue au monde entier. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il manquera 15 millions de professionnels de la santé d’ici à 2030. Si les pays à revenu faible sont particulièrement touchés, tous les pays, quel que soit leur niveau de développement, sont confrontés à des difficultés en matière de formation, de recrutement et de répartition de leur main-d’œuvre.

La tendance est connue depuis plusieurs années et les causes sont bien identifiées : la population mondiale est vieillissante, ce qui va nécessiter de plus en plus de soins, tout comme l’augmentation des maladies chroniques, alors qu’en parallèle le personnel de santé ne se renouvelle pas assez à la suite de départs en retraite, et que les capacités de formation sont limitées.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés De la pénurie de généralistes jusqu’aux urgences, le système de soins à l’hôpital est au bord de la noyade

Tout cela a, de plus, été renforcé et aggravé par la crise sanitaire liée au Covid-19. Une étude de l’OMS publiée en juillet montre qu’au début de l’épidémie, en Europe, les services hospitaliers, les soins dentaires et les services de santé mentale ont été les plus perturbés. Désormais, ce sont les soins primaires et les soins d’urgence qui paient les conséquences de la crise. Tous les pays d’Europe sont concernés par cette désorganisation des soins et la pénurie de soignants. Tour d’horizon des principaux enjeux de la région.

  • En Allemagne, recours massif à la main-d’œuvre étrangère

En Allemagne, le manque de personnels soignants n’est pas un problème nouveau, mais il s’est aggravé au cours des dernières années. Selon une récente étude réalisée par le Centre de compétences pour travailleurs qualifiés pour le ministère de l’économie allemand, plus de 35 000 postes étaient inoccupés dans l’ensemble du secteur fin 2021, soit une augmentation d’environ 40 % en l’espace d’une décennie.

Lire aussi (2021) : Article réservé à nos abonnés Covid-19 : A l’hôpital de Munich, « nous en sommes à prioriser des patients, à bricoler à droite à gauche »

« La situation des personnels dans nos hôpitaux, nos maisons de retraite et nos centres de soins se détériore à vue d’œil. Si rien n’est fait, le système risque de s’effondrer », a alerté le président de la Chambre fédérale des médecins, Klaus Reinhardt, lors du dernier congrès annuel de la profession, en novembre 2021.

Face à cette pénurie, le recours à la main-d’œuvre étrangère est massif. Outre-Rhin, un médecin en exercice sur cinq est né à l’étranger. Les Syriens forment le groupe le plus important avec 5 000 médecins. Dans les maisons de retraite, plus du tiers des aides-soignants et des infirmiers vient de l’étranger, principalement des pays d’Europe de l’Est et du Sud, mais aussi du Vietnam et des Philippines.

Il vous reste 80.97% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Meta a des vues sur une technologie de suivi des yeux sans caméras – WatchGeneration

Marta González : “La stabilité du Moyen-Orient ne dépend pas des actions des Etats-Unis” – Atalayar