in

La danse ressort la grande échelle – Culture / Next – Next

Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage

Analyse

Abonnés

Inquiets de la raréfaction de formats XL au profit d’œuvres plus intimistes et moins coûteuses, le réseau chorégraphique veut renverser la tendance en encourageant la création de pièces de plus de dix interprètes.

Static Shot, de Maud Le Pladec par les danseurs du Ballet de Lorraine.
Static Shot, de Maud Le Pladec par les danseurs du Ballet de Lorraine. Photo Laurent Philippe

Pendant des décennies, la France a construit des équipements culturels dotés de salles monumentales pour que rutile la création contemporaine. Des grosses Bertha de 1 500 places au Quartz de Brest, de presque 1 200 places à la Maison de la danse de Lyon, de 2 000 places au Corum de Montpellier, faites pour recevoir des stars en solo ou des pièces grand format. Aujourd’hui, on y trouve de la musique, du cirque, parfois du théâtre, mais plus de danse. A part quelques compagnies étrangères qui, immobilisées par le Covid, ne peuvent actuellement plus tourner. Et côté français, toujours les mêmes noms depuis trente ans. Pendant qu’Angelin Preljocaj présentera à Chaillot (à jauge réduite évidemment) son Lac des cygnes avec 26 danseurs dès le 15 décembre, la nouvelle génération, elle, s’épanouit dans d’autres dimensions, à plus petite échelle. C’est à peine si elle songerait à créer un jour des pièces de plus de six interprètes, pour des salles de plus de 500 places. Un peu comme si, en musiq

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous

devices-picture

1€
le 1er mois

Soutenez notre indépendance

  • Tous nos articles en illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa parution
  • Nos newsletters exclusives
  • CheckNews, notre service de fact checking


Ève Beauvallet

OVTR de Gaëlle Bourges les 15 et 16 décembre à l’Atelier de Paris.

Le Lac des cygnes d’Angelin Preljocaj du 15 décembre au 23 janvier à Chaillot, Théâtre national de la danse.

Toute tentative qui se terminera par des corps écrasés et des os brisés de Jan Martens création le 4 février au Théâtre de la Cité, Toulouse.

Un mot à ajouter ?

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Basket – NBA : Batum s’enflamme pour son arrivée aux LA Clippers ! – Le 10 Sport

Covid-19/Maroc : Baisse notable des nouveaux cas. Rabat-Salé-Kénitra déclasse Casablanca-Settat – LE MATiN

Back to Top

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.