in

Iota, désormais tempête tropicale, sème la désolation en Amérique centrale – FRANCE 24

Publié le :

Bien qu’affaiblie, la tempête Iota poursuivait, mardi, sa route vers l’ouest de l’Amérique centrale, où neuf morts ont déjà été recensés en Colombie, au Nicaragua et au Panama. Des inondations et des crues de rivières sont attendues.

Publicité

Iota, un ouragan devenu tempête tropicale, a atteint, mardi 17 novembre, le Honduras et continue sa progression en Amérique centrale, déjà dévastée il y a deux semaines par un précédent ouragan, Eta. Iota a fait au moins six morts au Nicaragua dont deux enfants, un mort au Panama et deux autres dans un archipel colombien.

La tempête tropicale est entrée au Honduras dans le département de Paraiso, dans l’est du pays, et pourrait atteindre le Salvador mercredi matin, a déclaré à l’AFP Francisco Argeñal, météorologiste en chef de la protection civile hondurienne. Le gouvernement du Honduras a fermé les principales routes du pays jusqu’à mercredi, en raison du fort risque de crues soudaines des cours d’eau.

Après avoir amassé de l’énergie sur les eaux chaudes de la mer des Caraïbes, Iota avait touché terre lundi au Nicaragua en tant qu’ouragan de catégorie 5, la plus élevée de l’échelle de Saffir-Simpson.

Menace persistante

Des inondations et des crues soudaines constituant une grave menace pour les populations de régions d’Amérique centrale devraient se poursuivre jusqu’à jeudi, en raison des pluies torrentielles apportées par Iota.

De nombreuses régions avaient déjà été frappées et fragilisées par Eta, qui avait touché terre le 3 novembre au Nicaragua en tant qu’ouragan de catégorie 4 et avait fait au moins 200 morts et affecté 2,5 millions de personnes.

Au Nicaragua, la ville portuaire de Bilwi, principale agglomération de la région caribéenne du pays, a été durement frappée, subissant de nombreux dégâts. Deux enfants sont morts lundi alors qu’ils tentaient de traverser un cours d’eau en crue, et quatre autres personnes ont péri mardi dans diverses régions du Nicaragua, victimes d’inondations et de glissements de terrain, a annoncé la vice-présidente nicaraguayenne, Rosario Murillo.

Crues, risques d’inondation et glissements de terrain

Des milliers d’habitants de Bilwi restaient isolés mardi, privés de télécommunications, d’eau et d’électricité. La crue du fleuve Wawa empêchait en outre tout passage entre la région et le reste du Nicaragua.

En Colombie, deux personnes ont été tuées et une autre a été portée disparue sur deux îles colombiennes, Santa Catalina et Providencia, où une grande partie des infrastructures a été détruite, a annoncé le président Ivan Duque, qui s’est rendu sur place.

Au Panama, une femme d’une communauté indigène a péri et quelque 2 000 personnes sont hébergées dans des refuges, selon les autorités.

Au Guatemala, où le précédent ouragan avait fait 46 morts et 96 disparus, l’institut météorologique prévoit une hausse des précipitations mercredi et jeudi dans tout le pays sur des sols déjà détrempés, propices à des inondations et des glissements de terrain.

Avec AFP

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Des caissons super isolants pour faire voyager le vaccin contre le Covid-19 – Médias 24

La fin des grands chefs charismatiques en Amérique latine ? – France Culture