in

Grand retour du Festival Cinéma Méditerranéen de Tétouan, du 10 au 17 juin 2022

Tétouan, dite la ville de la colombe blanche, accueillera du 10 au 17 juin prochain, la 27ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen (FCMT), sous le Haut-Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI.

Le Festival de Tétouan relève un grand défi culturel à travers la reprise de son festival dédié au cinéma méditerranéen. Un projet lancé depuis 1985 et qui persévère. Des personnalités du monde du 7ème art, des médias et des vedettes internationales, arabes et marocaines seront présentes lors de cette 27ème édition.

Le réalisateur ivoirien Jacques Trabi préside le jury du long métrage fiction. Jacques Trabi est célèbre pour son dernier film  « L’amour en bonus », réalisé en 2013. Le jury comprend également la réalisatrice et actrice espagnole Mabel Lozano, le romancier et critique de cinéma marocain Mohamed Laroussi, et l’artiste-peintre marocain Mohamed El Baz.

L’écrivaine et critique égyptienne Amal El Gamal préside le jury de la Critique, qui porte le nom du critique marocain feu Mustafa El-Mesnaoui. Amal El Gamal est scénariste et autrice d’études édifiantes sur le cinéma. Le Jury de la Critique comprend également la chercheuse et scénariste marocaine Laila Charadi, spécialiste du cinéma maghrébin, ainsi que l’écrivain et critique marocain Adel Sammar, qui a publié des études approfondies sur le cinéma marocain. Fait partie également de ce jury, Miguel Angel Parra, vice-président de l’Association des scénaristes d’Andalousie.

L’histoire du Festival s’étale sur presque 40 ans

Douze longs métrages sont en lice. Ils seront projetés dans la salle de cinéma Avenida, devant le public et les membres du jury. Les films participant à la compétition officielle feront l’objet de discussions, après leurs projections respectives.

Parmi ces titres, figurent ; Abou Seddam de Nadine Khan, Égypte, sorti en 2021. Algharib de Ameer Fakher Eddine, une coproduction entre la Syrie, l’Allemagne, la Palestine et le Qatar. Habiba de Hassan Benjelloun, Maroc, sorti en 2021. Également, Le monde après nous, de Louda Ben Salah-Cazanas, France, 2021. Ainsi que Gadeha, Une seconde vie, de Anis Lassoued, Tunisie, sorti en 2021.

Les organisateurs du FICMT travaillent d’arrache-pied pour présenter une édition à la hauteur des aspirations de ce grand événement et de son histoire qui s’étale sur presque 40 ans. La portée éducative du festival n’est pas en reste. Autour des projections, auront lieu des débats, des tables rondes et des ateliers. Objectif, inciter le public, principalement les jeunes, à y prendre part.

Après une pause forcée, le Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan réinvestit les salles de cinéma pour le plus grand bonheur des cinéphiles et du grand public, invité à partager par le cinéma, des valeurs universelles.

>> Lire aussi :Retour du Festival International du Cinéma d’Animation de Meknès du 6 au 11 mai

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Volley-ball / Ce samedi, finales du championnat: AS FAR/CODM (Hommes) et AS FAR/ CZVB (Dames)

Une mondialisation omniprésente