in

Football : Mediapro prêt à un retrait, mais pose des conditions – Le Monde

Mediapro s’est engagé à verser 820 millions d’euros par an pour diffuser le championnat de France de football.

En venant à Paris, le 21 octobre, Jaume Roures l’avait juré la main sur le cœur : oui, son projet pour la France était intact. Oui, Mediapro était là pour longtemps. Au moins quatre ans, le temps du contrat signé avec la Ligue de football professionnel (LFP) pour la diffusion, à travers la nouvelle chaîne Téléfoot, des matchs du championnat de France. L’épidémie de Covid-19, qui avait conduit sa société à ne pas payer l’échéance d’octobre et à demander un rabais sur l’ensemble du contrat, n’était qu’une mésaventure à dépasser.

Cette grande opération de communication devait « rassurer », alors que le fondateur du groupe audiovisuel catalan officialisait aussi la procédure de conciliation sous laquelle s’était placée sa filiale française, incapable de payer ses échéances dues à la LFP.

Sept semaines plus tard, la tonalité n’est plus du tout la même. Les discussions se poursuivent laborieusement entre la LFP et l’actuel détenteur de l’essentiel des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2, tardant à aboutir.

Jeudi 10 décembre, les clubs de football, qui espéraient des réponses, en ont été pour leur frais, alors que se tenaient un conseil d’administration, puis une assemblée générale. Seule certitude, contrairement à ce qu’affirmait Jaume Roures fin octobre, Mediapro se rapproche de la sortie, même si « toutes les options sont sur la table », affirme un proche des négociations.

C’est en tout cas, selon nos informations, ce que Vincent Labrune, le président de la Ligue de football professionnel, et le conciliateur judiciaire, Marc Sénéchal, ont confirmé lors du conseil d’administration. Des négociations finales auraient été entamées pour « débrancher » Mediapro, explique une source. A condition de s’entendre sur les modalités.

Partie de poker menteur

C’est là que le bât blesse : le groupe espagnol souhaiterait, en échange de la restitution de ses droits de diffusion à la Ligue de football, l’abandon de tout recours judiciaire, aussi bien de la part des quatre opérateurs télécoms qui distribuent sa chaîne Téléfoot que de la LFP.

La LFP et Mediapro négocient un montant global de sortie pour solde de tout compte. Mais le groupe espagnol, qui s’est engagé à verser 820 millions d’euros par an pour diffuser le championnat de France de football, proposerait une somme « proche de zéro ». Cela signifierait, pour la LFP, l’abandon de la créance de Mediapro : à ce stade, environ 324 millions d’euros, soit l’addition des deux factures non acquittées d’octobre et de décembre.

Il vous reste 52.89% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

En Chine, la technologie révolutionne l’élevage industriel – Courrier International

Musées, cinémas, théâtres : la réouverture repoussée au 7 janvier 2021 – sortiraparis