in

En Israël, le reflux du secteur tech pèse sur l’économie – Le Figaro

En Israël, la haute technologie représente 16 % du PNB. 160610137/industrieblick – stock.adobe.com

Après des années de croissance des entreprises numériques, les investissements dans les start-up sont en chute libre

À Tel-Aviv

Pour Israël, la «start-up nation», l’heure est à l’avis de gros temps. Après des années de croissance au pas de charge, certains redoutent que la bulle éclate. Les investissements dans la haute technologie reculent, les licenciements se multiplient, le Nasdaq, le baromètre du secteur, est en berne.

Un ballon à moitié dégonflé sous forme d’une licorne gisant par terre: cette photo publiée par Globes, un quotidien économique, résume l’inquiétude ambiante, à l’image de cet animal mythique utilisée pour désigner les start-up dont la valeur dépasse le milliard de dollars. La plupart des indices ont viré au rouge. Les investissements dans les start-up au premier semestre sont descendus sous la barre 10 milliards de dollars, en baisse de 30 % par rapport aux six derniers mois de l’an dernier.

Des entreprises ont licencié plusieurs milliers d’ingénieurs et autres développeurs, alors que ce secteur souffrait auparavant d’une grave pénurie de main-d’œuvre. Signe de ces temps difficiles: Calcalist

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Volleyball: Joëlle Roy n’est plus présidente de Valtra – Arcinfo

Top 14 – Jerome Kaino : “Le Stade et les All Blacks se ressemblent” – Rugbyrama