in

En images : les 20 moustaches les plus célèbres du football – CNEWS

Le mouvement Movember, né en 2003 en Australie, lance chaque année au mois de novembre, une campagne internationale de sensibilisation et une collecte de fonds pour la recherche sur les cancers masculins. Pour encourager l’adoption de cet attribut pileux masculin, nous avons sélectionné les plus célèbres moustaches du football. Pilosités faciales revendiquées et assumées ou plus éphémères, voici notre sélection avec pour commencer une star moustachue du football mondial : le meneur de jeu et champion du monde brésilien Rivelino, footballeur de génie, photographié ici en 1978. [©Michel PIQUEMAL/ICON SPORT]

Inconditionnel de la moustache qu’il a portée tout au long de sa carrière de footballeur, David Seaman a été le gardien emblématique d’Arsenal et de l’équipe d’Angleterre. Il figure parmi les meilleurs portiers anglais de l’histoire du football. Il était capable de réaliser des arrêts décisifs comme lors du quart de finale de l’Euro 96 contre l’Espagne, et même spectaculaire comme le superbe sauvetage d’une main effectué en demi-finale de la Coupe d’Angleterre en 2003, face à Sheffield United.[©Daniel BARDOU/ICON SPORT]

Légende du football, le Néerlandais Ruud Gullit a brillé comme milieu de terrain polyvalent au début des années 80. Outre ses talents de footballeur, il s’est distingué aussi à l’époque par son look qui combinait dreadlocks et moustache. Surnommé «la Tulipe Noire», il a été désigné Ballon d’Or en 1987. Avec ses coéquipiers et compatriotes Frank Rijkaard et Marco van Basten, il a remporté l’Euro avec l’équipe des Pays-Bas en 1988, la Ligue des champions avec l’AC Milan en 1989 et 1990. [©CHAMID/ICON SPORT]

Le Tchécoslovaque Antonin Panenka est devenu une légende lors de la finale de l’Euro 1976, où s’affrontaient la Tchécoslovaquie et la RFA (République Fédérale d’Allemagne). Ce footballeur moustachu a décroché ce jour-là, pour son pays, le titre de champion d’Europe, en inscrivant le dernier tir au but d’une frappe en cloche inédite. Ce penalty de toute beauté marqué contre les Allemands est entré depuis dans les livres d’histoire du ballon rond et porte désormais son nom.[©Aldo LIVERANI/ICON SPORT]

Le portier allemand Harald Schumacher et sa moustache sont tristement célèbres notamment en France en raison de son agression commise et non sanctionnée sur le défenseur tricolore Patrick Battiston, lors de la demi-finale du Mondial, opposant la France à la RFA (République Fédérale d’Allemagne) à Séville, en Espagne, en 1982.[©Gérard BEDEAU/ICON SPORT]

Grosse moustache et longue crinière noire, le milieu de terrain portugais Fernando Chalana a été le joueur vedette et le stratège de l’équipe du Portugal entre 1976 et 1988. Elu footballeur portugais de l’année en 1976 et 1984, son talent a éclaté au grand jour à l’Euro 1984 lorsque le Portugal atteint les demi-finales. Ce joueur exceptionnel au petit gabarit a aussi fait les beaux jours du Benfica Lisbonne puis ceux des Girondins de Bordeaux. Malgré des blessures à répétition qui l’ont empêché de poursuivre une carrière promise au succès, son palmarès en club reste néanmoins brillant. [©Max COLIN/ONZE/ICON SPORT]

Connu pour avoir été un entraineur à succès au FC Barcelone et avoir dirigé l’équipe des Pays-Bas, le Néerlandais Frank Rijkaard est considéré comme l’un des meilleurs milieux défensifs d’Europe, que ce soit sous le maillot de l’Ajax d’Amsterdam, du Milan AC ou celui des Oranje.[©SOENAR/ICON SPORT]

Surnommé «Bigoton», grosse moustache en français, le milieu défensif espagnol Vicente Del Bosque s’est surtout illustré sous le maillot du Real Madrid, remportant cinq championnats et quatre coupes d’Espagne entre 1973 et 1984. Par la suite, il fut un emblématique entraineur des Merengue mais aussi un sélectionneur avisé et respecté de la Roja. Son bilan témoigne de son immense talent. Sous sa houlette, le Real a été vainqueur de la Ligue des Champions en 2000 et 2002, et sacré champion d’Espagne en 2001 et 2003. Quant à l’Espagne sous sa direction elle a gagné l’Euro 2008, la Coupe du Monde en 2010 puis de nouveau l’Euro en 2012. [©MARCA/ICON SPORT]

L’Ecossais Graeme Souness, a été le légendaire milieu de terrain de Liverpool de 1978 à 1984. Joueur habile et rugueux tout à la fois, il était perçu comme le moustachu le plus dangereux du Royaume-Uni.[©SPORTS/ICON SPORT]

L’international Andrzej Szarmach a été l’un des attaquants vedettes de l’équipe polonaise de la Coupe du Monde 1974, en RFA (République Fédérale d’Allemagne). La Pologne termina à la troisième place en battant le Brésil. Dans la liste des meilleurs buteurs de ce Mondial, son compatriote Gregorz Lato occupait la première place et lui se classait deuxième ex-aequo avec le Néerlandais Johan Neeskens. En 1980, Andrzej Szarmach fut autorisé à quitter la Pologne. Recruté aussitôt par l’entraineur du club d’Auxerre Guy Roux, il devint entre 1980 et 1985, le buteur star de l’AJA et s’imposa comme l’un des meilleurs joueurs du championnat de Ligue 1.
[©Gérard BEDEAU/ICON SPORT]

L’international et milieu de terrain anglais Terry McDermott avait sans doute l’une des plus légendaires moustaches du football. Considéré comme le meilleur joueur anglais, il a fait partie du «grand» Liverpool entre 1970 et 1981. Attaquant polyvalent, il est l’auteur de buts d’anthologie comme par exemple celui marqué contre Everton en demi-finale de Coupe d’Angleterre en 1976. Son palmarès avec les Reds est impressionnant, il a gagné trois fois la Ligue des Champions, une fois la coupe de l’UEFA, cinq fois le championnat anglais et deux fois la Coupe de la Ligue. [©Michel BARRAULT/ONZE/ICON SPORT]

L’Allemand Rudi Völler était célèbre pour sa coupe mulet et sa moustache. Mais il était surtout un attaquant redoutable, efficace et rusé qui terrorisait les défenses adverses. Pour preuve, il fut le héros de la Mannschaft, en l’aidant à conquérir la Coupe du Monde en 1990 en Italie. Et aussi, il fut l’attaquant vedette et le buteur de légende de l’OM, avec lequel il gagna la Ligue des champions en 1993.[©Max COLIN/ICON SPORT]

Avec son épaisse chevelure blonde et sa large moustache, le milieu offensif Carlos Valderrama fut sans doute le plus connu et le plus reconnaissable de tous les joueurs colombiens des années 1980 et 1990. Il a été un grand footballeur notamment au sein de l’équipe colombienne mais aussi lorsqu’il portait le maillot du Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) avec lequel il a gagné la Coupe de France en 1990. [©PHOTOSHOT/ICON SPORT]

La moustache du défenseur français Adil Rami a été le porte-bonheur des Bleus, vainqueurs de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Depuis les huitièmes de finale, des joueurs comme Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann avaient pris l’habitude avant les matchs, de toucher et de friser les bacchantes d’Adil Rami, dans un rituel pour conjurer le sort. [©Anthony DIBON/ICON SPORT]

Célèbre pour sa moustache, Ian Rush a été un attaquant emblématique du pays de Galles dans les années 1980 et 1990, mais il est surtout et toujours le meilleur buteur de l’histoire du club de Liverpool avec 346 réalisations. Véritable idole à Liverpool, le Gallois a porté haut les couleurs des Reds de 1980 à 1996, sauf entre 1987 et 1988 où il joua à la Juventus. Ce footballeur de légende a conquis avec Liverpool, cinq titres de champion d’Angleterre, trois Coupes d’Angleterre et deux Ligues des Champions. [©Michel BARRAULT/ONZE/ICON SPORT]

Avant de devenir l’entraineur connu et glabre de l’équipe de France, le Lyonnais Raymond Domenech, a été un solide défenseur notamment au Racing Club de Strasbourg durant trois saisons. Sur ce cliché pris en 1978, il affiche fièrement une moustache à la gauloise. [©Gérard BEDEAU/ICON SPORT]

Avant Adil Rami, le Brésilien Fred avait déjà expérimenté les vertus magiques de la moustache porte-bonheur lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Ayant joué les premiers matchs du Brésil dans le tournoi sans briller et surtout sans marquer, l’attaquant brésilien décida pour enfin conjurer le sort, de conserver une moustache finement taillée en vue du match contre le Cameroun. Ce jour-là, il trouva le chemin des filets adverses et marqua son premier but de la compétition. Ce qu’il ne savait pas alors c’était que ce serait aussi son dernier but sous le maillot des Auriverde. [©Pedro UGARTE/AFP]

L’attaquant de l’équipe de France, Antoine Griezmann a longtemps porté la moustache comme à l’époque où il jouait à l’Atlético de Madrid. Mais en janvier 2016, choisi comme ambassadeur d’une marque célèbre de rasoir, il décida de l’enlever, encouragé par sa femme et son entourage. «Le look moustache c’était fini. Je veux avoir la peau douce pour pouvoir faire des bisous à ma petite fille», a-t-il déclaré.[©Pierre-Philippe MARCOU/AFP]

Chevelure frisée façon Lionel Richie et moustache soignée, René Higuita a été un gardien talentueux et fantasque. Le portier colombien restera fameux pour être l’inventeur du coup du scorpion, un arrêt spectaculaire sur sa ligne de but avec les talons, au cours d’un match amical contre l’Angleterre, à Wembley, en 1995.[©PICTURE ALLIANCE/ICON SPORT]

Brillant défenseur latéral de la Juventus et international italien, Claudio Gentile s’était laissé pousser la moustache, suite à un pari avec des journalistes italiens, pour la Coupe du Monde 1982, en Espagne. Devant leur manque d’enthousiasme envers la sélection transalpine, il leur avait promis de la raser si la Squadra Azzurra finissait dans le dernier carré. Et le pari fut gagné haut la main puisque l’Italie gagna le Mondial. Moustachu au début de la compétition, Gentile l’a donc terminé glabre. Ce défenseur intraitable et redouté a été l’un des principaux artisans de la victoire de l’Italie dans ce tournoi.
[©Alain DE MARTIGNAC/ONZE/ICON SPORT]

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

La faim augmente en Amérique latine, 7,4% de la population touchée en 2019 – Le Figaro

Alice Hahnsson, distributrice automatique de joie