in

Dans le sud de l’Inde, 300 personnes hospitalisées à cause d’une mystérieuse maladie – L’Obs

L’apparition d’une nouvelle maladie inquiète l’Inde. Près de 300 personnes sont hospitalisées, et une décédée, à cause d’une mystérieuse maladie détectée dans le sud de l’Inde à Andrha Pradesh dans la ville d’Eluru, rapporte la BBC. La maladie se manifeste par des symptômes divers et inquiétants : nausées, évanouissements, sensations de brûlures dans les yeux.

Le mystérieux mal se propage alors que le pays subit encore de plein fouet la crise du coronavirus. En octobre dernier, l’Inde était le deuxième pays, après les Etats-Unis, avec le plus de nombre de cas positifs au Covid-19. L’Etat de Andhra Pradesh a été le plus affecté par le Covid avec près de 800 000 personnes contaminées.

La pollution, l’alliée silencieuse du Covid-19

La question brûle les langues : les symptômes de la nouvelle maladie sont-ils des manifestations, encore inconnues, du coronavirus ? Interrogé par la BBC, le ministre de la Santé indien, Alla Kali Krishna Srinivas, a indiqué que les patients hospitalisés à Eluru ont tous été testés négatifs au Covid-19.

La pollution responsable ?

Pour l’opposition au gouvernement, les causes de ce trouble sont la pollution de l’air et une contamination de l’eau consommée par les habitants du sud de l’Inde.

N Chandrababu Naidu, chef du parti d’opposition Telugu Desam Party (TDP), a exigé, sur Twitter : « Une enquête impartiale, exhaustive sur cet incident. Les précipitations, les cyclones, la santé, le gouvernement ne parvient pas à contrôler les situations d’urgences ».

« Projet Green Blood », l’enquête choc sur les scandales de l’industrie minière

Selon le quotidien « The Indian Express », plusieurs des malades de la ville d’Eluru travaillent dans les entreprises Ashok Nagar et Arundhatipet où des cas de contaminations par l’eau ont déjà été signalés 10 jours auparavant.

Le gouvernement indien, lui, exclut toujours la thèse d’une infection par l’eau ou par la pollution de l’air. Le ministre de la Santé indien a indiqué que des examens sont en cours pour cibler la source de la maladie.

« Nous excluons la thèse de l’eau contaminée ou de la pollution de l’air […]. C’est une maladie mystérieuse et seulement nos laboratoires pourront révéler ce qu’il en est », a-t-il expliqué.

D’après « The Indian Express », sur les 300 malades près de 125 ont pu sortir de l’hôpital et tous sont hors de danger.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Fêter le réveillon du Nouvel an 2021 au théâtre – sortiraparis

Le Sénat vient en aide à la musique – France Musique