in

Covid-19 : La vaguelette actuelle, pas très inquiétante (Experts)

.mejs__container { margin-top: 10px; } .mejs__controls { display: block; justify-content: space-around; } .mejs__controls, .mejs__container { background: none !important; } .mejs_time { color: #777; font-weight: normal; } .podcast { /* background: #e7ffed; */ padding: 30px; border-radius: 3px; } .podcast__episode_title { font-size: 28px; font-weight: bold; line-height: 1.5; margin-bottom: 0; padding-bottom: 0; margin-top: 0; color: #333; } .podcast__title { margin-top: 10px; text-transform: uppercase; font-size: 11px; color: #555; } .podcast__title i { font-style: normal; font-weight: normal; text-transform: capitalize; margin-left: 10px; } .podcast__meta { background: #05AF59; margin: -24px -30px -30px -30px; padding: 9px 30px 14px 30px; /* padding: 0 30px 30px 30px; */ display: flex; justify-content: space-between; border-bottom-left-radius: 3px; border-bottom-right-radius: 3px; } .artwork { margin-right: 0; } .artwork >img { border-radius: 3px; width: 62px; /* height: 150px; */ box-shadow: 0 4px 6px 0 hsla(0, 0%, 0%, 0.1); margin-bottom: -80px; }
.mejs-prepended-buttons { display: flex; width: 50%; } .mejs-appended-buttons { display: flex; justify-content: space-evenly;
} .mejs__play > button { background: transparent url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/mediaplayer-sprite-gray.svg’) no-repeat;
} .mejs__pause > button { background: transparent url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/mediaplayer-sprite-gray.svg’) no-repeat; background-position: -20px 0;
} .mejs__mute > button { background: transparent url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/mediaplayer-sprite-gray.svg’) no-repeat; background-position: -60px 0;
} .mejs__unmute > button { background: transparent url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/mediaplayer-sprite-gray.svg’) no-repeat; background-position: -40px 0;
} .mejs-skip-back-button>button, .mejs__skip-back-button>button { background: transparent url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/skipback.svg’);
} .mejs-jump-forward-button>button, .mejs__jump-forward-button>button { background: url(‘https://cdn.jsdelivr.net/gh/ivorpad/images-src/jumpforward.svg’) no-repeat;
} .mejs__button > button { color: #555;
} .mejs__horizontal-volume-slider { display: none !important;
}
@media (max-width: 800px) { .artwork { transform: translateY(-70px); } .artwork >img { width: 150px; /* height: 150px; */ }
.podcast__meta{
flex-wrap: wrap-reverse; justify-content: center; flex-direction: column; align-items: center; } .mejs__controls{ flex-direction: column; justify-content: initial; height: 68px; } .podcast__meta { padding: 9px 30px 48px 30px; margin: 40px -30px -30px -30px; } .mejs-prepended-buttons { width: 100%; } }
.mejs-speed-button>button, .mejs__speed-button>button{ border-radius: 5px; border: 1px solid #fff !important;} .mejs__volume-button{ margin-left: 5px !important;; }

La situation épidémiologique liée à la Covid-19 au Maroc est plutôt stable, selon les experts interrogés par «Le Matin». Même si l’on constate une légère augmentation du nombre de cas positifs et l’enregistrement de quelques décès, les experts assurent qu’il s’agit d’une vaguelette qui ne représente pas une véritable menace pour le système de la santé.

Le Maroc a entamé, il y a quelques semaines, la cinquième vague de la Covid-19. Une centaine de cas positifs sont déclarés quotidiennement et quelques décès ont également été enregistrés ces derniers jours. Mais pas de panique ! Selon Dr Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la protection sociale, il s’agit d’une vaguelette qui ne représente pas une véritable menace pour le système de la santé. «La situation épidémiologique actuelle est plutôt stable. Nous constatons une augmentation progressive des cas positifs. Toutefois, nous pouvons affirmer que, pour l’heure, cette vaguelette n’a pas de grosse conséquence sur le système de santé. L’enregistrement de nouveaux décès était prévu, mais il faut souligner que leur nombre est nettement inférieur à celui enregistré durant les précédentes vagues», déclare au «Matin» Dr Mrabet.

Nouveau sous-variant Covid prédominant

Même son de cloche auprès du Pr Said Motaouakkil, médecin-anesthésiste, réanimateur et membre du Comité scientifique et technique contre la Covid-19. «La situation épidémiologique actuelle au Maroc est marquée par une augmentation substantielle des cas journaliers, surtout dans les grandes villes comme Casablanca, le variant prédominant est toujours l’Omicron avec son sous-variant BQ1.1», précise-t-il. «Le nombre de cas graves reste très faible dans la mesure où il n’existe pas de pression sur les services de réanimation et de soins intensifs. De manière générale, le nombre d’admissions dans ces services ne dépasse pas un à deux malades. Le nombre de décès journalier est très faible, il n’a rien à avoir avec ce qu’on a connu dans le passé», ajoute-t-il.

Les experts ont également rappelé que le niveau d’immunité acquis par la population marocaine est aujourd’hui satisfaisant. «La majorité des Marocains bénéficient aujourd’hui d’une immunité hybride soit par le vaccin soit par la contamination. Mais grâce aux vaccins, ce niveau d’immunité peut être encore plus élevé et permettre de protéger plus de vies, notamment celles des personnes vulnérables, surtout si nous devrions faire face à des vagues plus sévères dans le futur», indique Dr Mrabet. «Les personnes âgées, les personnes en situation de fragilité immunitaire et les personnes atteintes de maladies chroniques doivent recevoir la dose booster (troisième dose) puis la dose de rappel (quatrième dose). Par ailleurs, tous les citoyens présentant des symptômes respiratoires devraient porter un masque et consulter un médecin à des fins de diagnostic et de traitement», recommande-t-il.

Faire attention aux cas de grippe 

De son côté, Pr Motaouakkil appelle les citoyens à être prudents durant cette période de l’année où les cas de grippe augmentent aussi. «Ce que nous conseillons durant la saison froide est de respecter individuellement les mesures barrières, lavage des mains, le port du masque dès l’apparition des symptômes, se faire diagnostiquer rapidement et se faire traiter. Les personnes vulnérables doivent, quant à elles, se faire vacciner contre la Covid et contre la grippe».
Rappelons qu’à la date du 8 décembre, le nombre de primo-vaccinés a atteint 24.916.345, celui des personnes ayant reçu deux doses s’élève à 23.416.688, alors que 6.861.778 personnes ont eu trois injections du vaccin et 56.946 ont reçu la quatrième dose.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Tournoi de volleyball féminin au Cégep de Thetford – Mon Thetford

Casablanca / Festival : 29ème édition des Semaines du Film Européen