in

Covid-19 dans le monde : aggravation de l’épidémie en Italie et aux Etats-Unis – Le Monde

La pandémie de Covid-19 reste vive dans le monde. Et, à l’approche des fêtes de fin d’année, les organisations sanitaires insistent sur la nécessité de ne pas baisser la garde. Depuis le 24 novembre, plus de 10 000 décès sont enregistrés chaque jour sur la planète, un niveau jamais atteint en si peu de temps.

Au total, plus de 1,5 million de personnes sont mortes des suites de la maladie depuis la fin de 2019 et quelque 66,4 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués, selon un bilan établi, dimanche 6 décembre, par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles.

  • La Californie du Sud entre en confinement

Plus de 20 millions de personnes vivant dans la Californie du Sud sont soumises à un confinement à partir de lundi pour alléger la pression sur les hôpitaux, qui risquent d’être submergés par l’afflux de malades du Covid-19. En vertu de ces mesures, déclenchées sur ordre du gouverneur, Gavin Newsom, lorsque 85 % des lits en unités de soins intensifs sont occupés, les habitants sont appelés à rester chez eux, la plupart des bureaux sont fermés et les réunions de personnes de foyers différents interdites.

Les bars et les salons de coiffure seront temporairement fermés, et les capacités d’accueil des magasins réduites à 20 %. Les restaurants ne proposeront que de la vente à emporter et des livraisons. Les hôtels ne peuvent plus accueillir de touristes et les voyages non essentiels sont restreints dans l’Etat.

Comme le reste du pays, la Californie fait face à une troisième vague de l’épidémie. Dans le nord de l’Etat, les habitants de San Francisco sont également appelés à rester chez eux en raison d’une hausse des cas de Covid.

  • Aux Etats-Unis, les experts insistent sur la nécessité de porter un masque

Les Etats-Unis ont enregistré pour la seule journée de dimanche quelque 181 000 nouveaux cas et 1 110 décès liés au coronavirus, selon les chiffres de l’université Johns-Hopkins. Depuis deux semaines, le nombre quotidien de décès aux Etats-Unis était régulièrement supérieur à 2 000, comme au pic de la première vague du printemps, et avait dépassé depuis cinq jours 2 500 morts quotidiens, du jamais-vu.

Lire le récit : Aggravation dramatique de l’épidémie aux Etats-Unis

Les autorités de santé américaines ont réaffirmé dimanche la nécessité de respecter les gestes barrières et préconisé « l’usage universel » du masque, car « les Etats-Unis sont entrés dans une phase de transmission de haut niveau ». Sur la chaîne CBS, l’influent ancien chef de l’Agence des médicaments, Scott Gottlieb, a prédit 400 000 morts à la fin de janvier.

« J’entends des gens répéter que les masques ne marchent pas, (…) que les grands rassemblements ne débouchent pas sur des événements superpropagateurs », s’est désolée la Dr Deborah Birx, coordinatrice de la cellule de crise sur le coronavirus de la Maison Blanche. Ils ont tort. » « Nous avons des gouverneurs et des maires qui ont un nombre de cas équivalent à ce qu’ils avaient durant l’été, mais qui ne poussent pas les mêmes politiques qu’à l’époque, dont ils savent qu’elles ont changé l’évolution de la pandémie », a-t-elle regretté.

  • L’Italie a enregistré plus de 60 000 morts

Depuis le début de la crise sanitaire, l’Italie figure parmi les pays européens les plus durement touchés par l’épidémie. Dimanche, les autorités ont fait état de plus de 60 000 morts du Covid-19 dans le pays depuis l’apparition de la maladie. En dépit de toutes les mesures prises par le gouvernement pour endiguer les contagions et traiter les malades, le bilan quotidien continue d’être en moyenne de 700 décès. Jeudi, un nombre record de 993 morts a été déploré – le chiffre le plus élevé jamais enregistré.

Lire aussi le récit : L’Italie fait tout pour conjurer le risque d’une troisième vague

Sur la chaîne d’information SkyTG24, le ministre de la santé, Roberto Speranza, a ainsi mis en garde contre tout relâchement lors des fêtes de fin d’année : « Si nous baissons la garde nous risquons de nous retrouver en janvier-février avec une nouvelle recrudescence [des contagions], et cela, nous ne pouvons pas nous le permettre. »

Le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, a, par ailleurs, détaillé la semaine dernière toute une batterie de mesures de restriction qui seront mises en œuvre pour la période : l’interdiction des déplacements entre régions à partir du 21 décembre et jusqu’au 6 janvier, y compris pour les Italiens désireux de se rendre dans leur résidence secondaire. Déplacement également impossible d’une commune à l’autre les 25 et 26 décembre et le 1er janvier. Le couvre-feu de 22 heures à 5 heures reste en vigueur – il sera allongé à 7 heures dans la nuit du Nouvel An. Enfin, les pistes de ski et remontées mécaniques ne pourront rouvrir qu’à partir du 7 janvier.

 

  • Les restrictions alourdies ou prolongées dans plusieurs pays et régions

Pour faire face à la deuxième vague de l’épidémie, un confinement plus strict, des couvre-feux et des fermetures partielles de certains établissements scolaires entreront en vigueur, mercredi, en Bavière, dans le sud-est de l’Allemagne. A cette date, les Bavarois vont être appelés à rester chez eux, sauf raison valable pour sortir, dont des courses ou un rendez-vous avec un médecin, a détaillé le ministre-président de la région, Markus Söder. « La situation est malheureusement grave, a estimé M. Söder (CSU, conservateur). Nous devons faire davantage, nous devons agir. »

Le Danemark va annoncer lundi de nouvelles mesures de restrictions face au haut niveau de l’épidémie de Covid-19, a annoncé dimanche soir la première ministre, Mette Frederiksen, évoquant un projet de « semi-confinement ciblé » dans les trois plus grandes villes danoises. « Sur la base des recommandations que nous recevons des autorités, nous avons préparé au cours du week-end un semi-confinement ciblé et géographique », a expliqué la chef du gouvernement. Ces mesures doivent concerner les zones les plus touchées du pays scandinave, à savoir Copenhague et plusieurs municipalités des environs, ainsi que les deux autres principales villes du Danemark, Aarhus (ouest) et Odense (centre).

En Tunisie, le couvre-feu instauré en octobre a été prolongé dans tout le pays jusqu’au 31 décembre, a annoncé dimanche le ministère de la santé, dans un contexte social tendu marqué par de nombreuses manifestations. Il reste interdit de circuler entre 20 heures et 5 heures (heure locale) tous les jours de la semaine et de rassembler plus de 30 personnes pour des événements privés.

La Corée du Sud a relevé son alerte sanitaire à Séoul et dans la région de la capitale au deuxième niveau le plus élevé. Les autorités sanitaires avaient initialement réussi à contenir l’épidémie, grâce à une stratégie appuyée de tests et de traçage des contaminations. Mais ces dernières ont récemment de nouveau augmenté, pour dépasser désormais 500 nouveaux cas par jour. Les autorités ont encore confirmé, dimanche, 631 nouveaux cas, soit le chiffre quotidien le plus élevé en neuf mois. En vertu de mesures décidées dimanche, tous les rassemblements de plus de 50 personnes seront interdits et les compétitions sportives se dérouleront, désormais, à huis clos. Les cafés ne feront que de la vente à emporter, tandis que le service en salle dans les restaurants ne sera autorisé que jusqu’à 21 heures. Ces mesures resteront en vigueur jusqu’à la fin de l’année, a précisé le premier ministre, Chung Sye-kyun.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Le spectre d’une troisième vague du Covid-19 : «Il faut tout faire pour la contrer» – Le Parisien

Moyen-orient. Israël et Arabie saoudite, des liaisons dangereuses – L’Humanité