in

Coupe d’automne des nations : Matthieu Jalibert face à son idole Owen Farrell – L’Équipe.fr

On imagine l’émotion qui envahira Matthieu Jalibert (22 ans, 7 sélections) au moment d’entrer sur la pelouse de Twickenham dimanche (15 heures). Face à lui, il trouvera l’une de ses idoles, de sept ans son aîné, Owen Farrell (29 ans, 87 sélections). Le Français aime tellement le capitaine du quinze de la Rose qu’il a appelé son chien Owen. Le beagle ne capte sans doute pas la référence mais l’anecdote illustre bien le degré d’admiration que porte Jalibert à son modèle.

En 2018, au moment où il découvrait l’équipe de France, voici comment le Bordelais parlait de « Faz » : « Owen est un exemple. Je le suis vraiment avec attention, j’analyse beaucoup de ses vidéos. J’aime le voir jouer car il est très élégant. En défense, il est très solide et c’est un réel avantage dans le rugby international. »

L'attitude d'Owen Farrell au moment de buter est reproduite par Matthieu Jalibert. (B. Stickland/Presse Sports)

L’attitude d’Owen Farrell au moment de buter est reproduite par Matthieu Jalibert. (B. Stickland/Presse Sports)

Si les deux internationaux partagent quelques traits du visage, Jalibert a poussé le mimétisme en faisant sienne l’attitude du canonnier anglais au moment de buter : tête inclinée, regard en coin, crampon droit gratté au sol et mouvement de balancier du bassin. Une vraie réussite puisque le Bordelais affiche un taux de succès de niveau international face aux poteaux.

Anges et démons

Tous les deux au service d’une équipe qui tente d’occuper le plus possible le terrain, Jalibert et Farrell sont souvent sollicités pour déplacer le ballon au pied. L’Anglais peut s’appuyer sur ses coéquipiers d’expérience dans ce registre (Youngs, Ford, Daly), tandis que le Français est plus souvent seul. C’est pourquoi il utilise beaucoup plus cette arme que son idole (344 mètres gagnés par match en 2020, contre 170 pour Farrell).

Il y a quelques semaines, Matthieu Jalibert avait fait parler de lui pour des raisons moins glorieuses que son coup de rein électrique. Au coup de sifflet final du match tendu entre son UBB et Castres (victoire 30-29 des Girondins), il avait lourdement chambré l’arrière tarnais Julien Dumora d’une poussette pas très fair-play, avant de se justifier maladroitement au micro de Canal +.

Une attitude vivement critiquée qui lui avait valu une nouvelle comparaison avec Owen Farrell, sans doute la moins élogieuse de toutes. Le joueur des Saracens, honni de nombreux supporters de la planète ovale, est coutumier de ces petits gestes provocateurs, bien loin du légendaire flegme “british”.

Le marteau et la plume

Dans le jeu, Farrell se montre en revanche beaucoup plus agressif que Jalibert. Plus costaud (1,88 m, 96 kg) que son jeune adversaire (1,81 m, 79 kg), le polyvalent anglais se fait souvent remarquer par de gros “bouchons” en défense, parfois au-delà de la règle, comme en septembre dernier où son attentat sur le jeune Atkinson lui avait valu une suspension de cinq matches.

Le Français, lui, ne brille pas par son impact physique, mais il sait faire de grandes différences avec le ballon grâce à sa vitesse et sa lecture du jeu. On ne compte plus le nombre de fois où Jalibert s’est engouffré dans la défense. Une capacité qui le fait souvent franchir la ligne d’en-but (12 essais avec l’UBB depuis 2017).

Ce dimanche (15 heures), ce sera la première fois que les deux hommes s’affronteront dans la peau de titulaires. En février dernier, ils s’étaient croisés quelques instants lors du succès tricolore dans le Tournoi des Six nations (24-17), le Bordelais entrant à la place de Romain Ntamack pour les trois dernières minutes. Pas suffisant pour esquisser le début d’un duel.

S’ils ne seront pas vis-à-vis direct (George Ford est titulaire à l’ouverture côté anglais), Jalibert et Farrell détiendront forcément quelques clés de la rencontre qui s’annonce pour le moins déséquilibrée. Nul doute que l’élève aura à coeur, au moins le temps d’un après-midi, de dépasser le maître.

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Rugby: sur quelle chaîne et à quelle heure regarder Angleterre-France – RMC Sport

Retour au collège, le spectacle familial au Théâtre du Marais – sortiraparis