in

Conseil pratique – Le stage d’été

Après deux années mouvementées, les stages d’été font leur retour dans les écoles de danse. Pourquoi ne pas joindre l’utile progrès de sa passion à l’agréable des vacances ? Grâce à la lecture de ce conseil pratique,  choisissez au mieux votre stage de cet été.

Conseil pratique – Le stage d’été

En France ou à l’étranger

De nombreux endroits de France proposent des stages, soit au sein de l’école de danse de quartier, soit dans les locaux disponibles de la ville ou la région accueillant l’évènement. Les plus connus sont Angers, Biarritz, Carpentras, Nîmes et bien d’autres… Un 

Mais d’autres pays vous ouvrent leurs bras pour participer à leurs danses comme l’Allemagne, les États-Unis. Ils ont plus facilement lieu au sein d’écoles ou de compagnies solidement ancrées dans leur médiation culturelle. Les professeurs peuvent être ceux travaillant annuellement dans l’établissement, des professeurs invités ou des artistes de la troupe. Ces stages de danse sont des moments de convivialité et d’échange au sein des écoles permettant aux élèves de maintenir leur activité physique durant les cursus annuels, et aux professeurs de danse de découvrir de nouveaux talents. C’est aussi une forme pour progresser dans sa passion grâce à de nouveaux conseils et une pédagogie différente. Enfin la découverte d’un nouvel environnement est souvent profitable pour le corps et l’esprit. Une expérience bénéfique si vous êtes dans un cursus pré-professionnel, pour apprendre aussi à vivre de façon plus autonome le temps de quelques semaines, voir de plus près une école ou une compagnie qui vous fait envie, et pourquoi pas pour vous y faire repérer. 

Le stage

La grande question : comment trouver un stage de danse ? Il y en a tellement d’organisés en France qu’il serait impossible d’en faire ici une liste exhaustive. 

Pour vous aider dans votre choix, vous avez plusieurs options : 

–  Renseignez-vous auprès de votre réseau de danse : votre amie de cours de danse, votre voisin de barre, vos connaissances balletomanes. Quels stages ont-il effectués ? Quels souvenirs en ont-iels ? 

–  Demandez à votre professeur-e de danse. Iel peut travailler pour un stage, vous orienter selon votre projet de danse et vos envies.

– En préparant votre séjour dans la ville choisie. C’est ainsi votre lieu de vacances qui va ensuite déterminer votre stage de danse. Avec à la clé de belles découvertes possibles.

Stage de danse DARC

Le point budget

Majoritairement, le stage est à votre charge. Votre inscription au stage se fait souvent sans le logement, les repas et autres loisirs conséquents à votre présence. Vous avez remporté un stage à l’issue d’une compétition ? Renseignez-vous bien si la récompense comprend l’ensemble du stage (logement, cantine, spectacles, etc.) ou seulement les cours de danse. Pourquoi pas aussi vous le faire offrir à l’occasion d’un anniversaire. 

Selon l’organisation, vous pouvez bénéficier d’une inscription sur l’ensemble de la durée ou sur un ou deux jours. De même une demi-pension ou une pension complète peut être possible. Ce fourmillement artistique entraîne une économie locale et responsable. Les organisateurs du stage connaissent les partenaires qui pourront vous loger, vous guider et vous rendre l’instance agréable. N’hésitez pas à les contacter pour connaître toutes les bonnes adresses et les bons plans. 

La danse

Ce sous-titre pourrait être au pluriel. Il existe des stages aussi divers que les styles de danse. Et là, à vous de vous poser quelques questions. En premier lieu : pourquoi ce stage de danse ? Avez-vous plutôt envie de vous perfectionner, ou au contraire de découvrir de nouvelles pratiques ? Peut-être est-ce le moment d’aller vers des danses qui vous sont inconnues. Et pourquoi pas un peu des deux ? Votre choix et vos envies vont orienter vos recherches, il sera plus facile pour votre réseau de danse et votre professeur-e de vous guider.

Autre question à vous poser : quel quotidien de stage souhaitez-vous ? Une semaine intensive avec plusieurs cours par semaine ? Ou seulement un ou deux cours et profiter du reste de la journée pour un peu de farniente ? Lors de l’inscription, projetez-vous ainsi dans un quotidien. Si vous souhaitez ne prendre qu’un cours par jour, choisissez le meilleur horaire pour vous. Si vous devez courir toute la semaine dans les transports ou mettre votre réveil tôt alors que vous ne rêvez que de grasses matinées, vous n’en profiterez pas. Si vous prenez plusieurs cours par jour, réfléchissez aussi à votre emploi du temps. Débutez par un cours qui puisse vous apporter un bon échauffement, d’intensité modérée pour maintenir le rythme de la journée (comme de la barre au sol par exemple). Et terminez votre planning par un cours ou un moment de récupération.

Stage d’été Alvin Ailey à Paris 

Le niveau

Quand on pense à faire stage, il y a souvent un doute qui s’installe : le niveau, l’âge. Vais-je être dans le bon niveau ? Avec des gens de ma génération ? 

Les stages souffrent encore de leur image de colonies de vacances pour la jeunesse. Effectivement, il existe des stages uniquement ouverts aux mineurs, de niveau pré-professionnel. Ceux-ci indiquent clairement ces conditions sur leur plaquette ou leur site web.

Mais il existe beaucoup de stages pour les adultes de niveau amateur. Si ce n’est pas précisé sur la plaquette de présentation, demandez quelques précisions. Selon le cours choisi, les niveaux peuvent être mélangés, les participant-e-s nombreux. Ne craignez pas alors de vous retrouver à la barre ou au centre de la salle avec une jeunesse pleine de promesses. Vous pensez peut-être que ce n’est plus de votre âge ou de votre niveau. Mais cette jeunesse comme l’équipe pédagogique a aussi des choses à apprendre, à découvrir de vous. Montrez aux plus jeunes que la danse se pratique à  n’importe quel âge, avec des sensibilités différentes, et aux professeurs que la pédagogie est une pâte à modeler constamment.

Un stage ou presque

Il existe bien sûr des formats, des propositions bien différentes pour pratiquer la danse durant l’été. Vous travaillez pendant l’été, vous êtes peut-être en famille. Un stage de danse, ce n’est pas forcément une semaine à temps complet, d’autres formules sont possibles. Vous pouvez ainsi vous organiser avec plus d’autonomie.

– Vous avez une ou plusieurs écoles de danse dans votre ville de vacances ? Profitez-en ! Pourquoi ne pas réserver quelques cours dans l’une d’entre elles… ou dans toutes ! Si elles proposent des stages de danse, il est souvent possible d’y prendre quelques cours. Même si cette dernière ne propose pas de stages, elles peuvent rester ouvertes pendant les vacances et les professeurs peuvent vous accueillir avec un forfait ou un cours à l’unité. Contactez-les.

– Il est possible qu’une école, une compagnie ou une ville organisent une masterclass. Souvent réparti sur un week-end ou une journée, ce format est plus adapté si vous travaillez pendant les mois d’été. Ces master-class peuvent être à la fois du perfectionnement (un travail de répertoire, deux journées intensives), mais aussi de découvertes d’une autre danse, avec des master-class réservées aux débutants.

– Certains professeurs ou artistes proposent aussi des stages tout compris. Vous partez en groupe avec votre professeur-e de danse et les élèves dans un voyage organisé avec une pension complète. Si vous aimez l’esprit du scoutisme ou si l’entourage de la danse est comme une seconde famille, ce format est pour vous. N’hésitez pas à le proposer à vos camarades de danse et à votre professeur pour vous organiser pour l’année prochaine ! 

Stage d’été de l’École de Danse de l’Opéra de Paris

Parfois l’envie d’un stage de danse ne se fait pas sentir. Ou plus pragmatiquement, le budget ne suit pas. D’autres découvertes peuvent alors venir compléter vos acquis. Plongez ainsi dans la lecture des conseils pratiques décrivant des activités sportives alliées de votre santé et de votre physique d’artiste.

 

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Covid: 70 nouveaux cas – Maroc

Espace : un bijou de technologies pour le moteur de fusée Hélix