in

Clap d’ouverture de la 34ème édition du Festival International du Théâtre Universitaire de Casablanca – Telquel.ma

Initiée jusqu’au 28 juillet par la Faculté des lettres et des sciences humaines de Ben M’sik, relevant de l’Université Hassan II de Casablanca, cette édition connait la participation distinguée de plusieurs pays représentant l’ensemble des continents.

À cette occasion, un hommage a été rendu à plusieurs personnalités théâtrales au parcours artistique unique dans le monde du quatrième art, en l’occurrence Moustapha Khalili, Zinat Najem, Nojoum Zohra et Abdelilah Ajil.

La cérémonie d’ouverture a également été marquée par la présentation des encadrants des professionnels, du jury, outre la l’exposition de la pièce « un autre ciel » de la Troupe Akoun, mise en scène par Mohamed El Hor (Maroc).

Selon les organisateurs, le festival mise sur la discussion et l’échange, à travers notamment le « Café de minuit », qui constituera un espace de discussion entre le public du théâtre universitaire autour des performances présentées lors de cette session.

Lors de l’édition 2022, un total de 7 ateliers seront organisés, avec le grand défi de présenter, après trois jours de formation, une représentation théâtrale lors du dernier jour du festival.

Cette édition est marquée par la contribution des participants venant de l’Asie (Corée du Sud, Bangladesh et Indonésie), de l’Europe (Allemagne, Italie, Espagne), de l’Afrique (Cameroun et Sénégal), du monde arabe (Tunisie, Égypte et Sultanat d’Oman), et de l’Amérique du Sud (Uruguay et Mexique), en plus des États-Unis et du Maroc.

L’objectif de cet évènement est d’acquérir des compétences personnelles et professionnelles qui ouvrent des opportunités de s’engager et de s’intégrer dans les composantes de la société et de participer à tous les projets et activités de développement du pays, dans un esprit de responsabilité, de discipline et de motivation.

Festival à vocations artistique et académique

Pour le président de l’Université Hassan II, Houssine Azeddoug,« le festival a su résister à toutes les conditions et contraintes imposées par la pandémie du coronavirus ».

Il a, en outre, estimé que cet événement constitue, du point de vue artistique, une opportunité de renforcer la formation des étudiants et de les motiver à approfondir leurs connaissances dans le domaine du théâtre.

Côté académique, a-t-il dit, « le festival représente une occasion pour les chercheurs d’échanger et de présenter leurs points de vue sur le théâtre et ses problématiques ».

Pour sa part, le président du festival, Abdelkader Kankai, a indiqué qu’il s’agit d’une autre édition qui intervient après la reprise des activités dans le monde, notant que le signe de cette manifestation intervient en harmonie avec la discussion liée à l’avenir des arts après une interruption lors de la période du confinement.

Le FITUC a lieu chaque année comme l’aboutissement d’un travail inlassable fait tout au long de l’année par les étudiants et créateurs des quatre coins du monde.

Cet événement connaitra l’organisation de plusieurs activités, notamment des représentations théâtrales, des ateliers de formation, un colloque scientifique et des hommages dans différents espaces de Casablanca, au profit de nombreux étudiants du Maroc et d’ailleurs.

Le Festival constitue un pilier de redynamisation de la diplomatie culturelle universitaire parallèle visant à faire connaitre le Maroc et à favoriser son essor et son progrès dans tous les domaines.

à lire aussi

(avec MAP)

What do you think?

2646 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Golf – Evian Championship: pas d’exploit pour Albane Valenzuela – RTS.ch

Un aperçu de l’histoire de la technologie alternative avec l’Apple Newton – ZDNet France