in

CINEMA : Monster Hunter accusé de racisme pour une blague jugée anti-Chinois, Capcom se désolidarise

Alors que les cinémas sont encore totalement ou partiellement fermés dans de nombreux marchés majeurs, Constantin Film a décidé de sortir Monster Hunter en avant-première en Chine ce 4 décembre. Le pays est en effet presque entièrement débarassé du COVID-19 à cette heure, et la vie normale a globalement repris son cours. Des spectateurs locaux ont donc pu découvrir le film de Paul W. S. Anderson, qui a rapporté 5 190 000 $ lors de son premier jour d’exploitation. En revanche, les recettes risquent d’être bien plus ternes ces prochains jours.

Une polémique a éclaté en Chine suite à une « blague » du long-métrage, que certains estiment racistes. Dans un passage de Monster Hunter, un personnage asiatique campé par MC Jin a une discussion avec un soldat, et se permet un jeu de mots aussi surprenant qu’inintéressant sur ses genoux.

– What?

– Look at my knees!

– What kind of knees are these?

– Chi-nese!

Problème, ce jeu de mot a tout de suite remémorer aux locaux une chansonnette populaire anti-asiatique faisant elle aussi rimer « knees » et « chinese » : « Chi-nese, Jap-a-nese, dir-ty knees, look at these ». La référence à cette contine raciste est-elle volontaire, ou s’agit-il d’un malheureux hasard ? Toujours est-il que les sous-titres chinois se sont bien gardés de la traduire ou même d’en garder l’idée, car la blague a été remplacée par un discours disant globalement qu’un homme mettant un genou à terre est une occasion aussi rare et précieuse que l’or.

Le scandale a vite fait le tour de Weibo, le principal réseau social chinois, alors que de nombreux spectateurs et personnes outrées se sont plaint, souvent en ayant seulement vu l’extrait concerné. Les mauvaises notes ont plu sur les sites de critiques en ligne, et des centaines d’avis négatifs ont même été postés sur la page Steam de Monster Hunter World, qui n’a rien à voir là-dedans. Capcom a été pris à parti à ce sujet, et la branche asiatique a réagi en soulignant qu’elle n’était pas le producteur de ce film, et qu’elle ferait remonter les commentaires aux entreprises concernées.

L’histoire ne s’arrête pas là, bien au contraire. Les rumeurs courent selon lesquelles une version modifiée du film serait en cours de préparation par le distributeur Tencent Pictures pour changer ou retirer la scène en question. Les cinémas auraient été notifiés dans la nuit, et si la possibilité de laisser le long-métrage à l’affiche leur était laissée, beaucoup auraient choisi de le retirer dès ce samedi, avec seulement 0,7 % de cinémas le diffusant contre environ 1/4 vendredi. Ces informations restent à confirmer, la communication depuis la Chine n’étant pas toujours très perméable, et même Variety n’ayant pas réussi à vérifier la véracité de ces dires. Et avec tout cela, difficile de savoir ce que vaut vraiment cette nouvelle création de Paul W. S. Anderson, jeu de mots mis à part…

Monster Hunter n’a pas encore de date de sortie en France, mais d’ici-là, Monster Hunter World est vendu 21,99 € sur Amazon.fr.

redacteur vignetteAuxance
Rédacteur
Rédacteur préféré de ton rédacteur préféré depuis 2009, passionné de musique qui fait boom boom, adepte de séries comiques en tout genre. J’ai un peu trop joué à Pokémon dans ma vie.
Me suivre :Twitter Gamergen

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Dunkerque : leur Renault Torpédo joue au cinéma

ATP – WTA > Halep : « Le tennis est un sport où un seul point peut changer l’humeur de n’importe quel joueur