in

Christophe Urios en pole pour prendre la succession de Jono Gibbes à Clermont – L’Équipe

« J’assume la décision que j’ai prise de retirer la responsabilité de l’équipe à Jono Gibbes parce que je partais du principe que notre capacité de réaction ne pourrait pas se faire dans le laps de temps réduit qu’il nous reste

Jean-Michel Guillon, président de Clermont

Dans la matinée, le président de l’ASM Jean-Michel Guillon est revenu en conférence de presse sur le départ de Jono Gibbes, acté devant les joueurs lundi matin aux aurores : « Nous avions été assez clairs avec Jono lorsque nous avions établi, ensemble, les ambitions du club pour cette année et les suivantes. Nous ne pouvions pas nous contenter d’être comme l’année précédente dans le milieu du tableau […] Cette ambition étant posée, nous nous retrouvons en décembre avec Jono en se disant que le mois qui arrive serait clé. De façon très claire, nous ciblons, ensemble, un certain nombre de matches, Brive, Toulouse… (deux matches perdus par l’ASM).

À partir de là, nous échangeons avec Jono en toute confiance avec la volonté de voir un avant et un après car notre prestation n’est pas au niveau de ce que nous souhaitons. Les matches qui ont suivi (Perpignan et Leicester) ne nous ont pas apporté les réponses souhaitées. […] J’assume la décision que j’ai prise de retirer la responsabilité de l’équipe à Jono Gibbes parce que je partais du principe que notre capacité de réaction ne pourrait pas se faire dans le laps de temps réduit qu’il nous reste pour réagir. »

Pour la semaine qui arrive en Afrique du Sud, l’équipe sera pilotée par Jared Payne, jusque-là entraîneur de la défense. Le successeur de Gibbes ? « Nous voulons, dans les jours qui viennent, pouvoir présenter le nouvel entraîneur de l’ASM Clermont Auvergne, a-t-il simplement commenté. Je ne suis pas devant vous avec un nom, Jono mérite mieux que cela pour tout ce qu’il a apporté au club depuis son arrivée. »

Selon nos informations, c’est donc Christophe Urios qui est bien parti pour prendre la relève et diriger son cinquième club, après Bourgoin-Jallieu (2005-2007), Oyonnax (2007-2015), Castres (2002-2005 et 2015-2019) et l’UBB (2019-2022), où il avait été écarté en novembre.

What do you think?

2099 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Pétition : technologie supprimée en 6e au profit des maths et du … – cafepedagogique.net

Eddie Jones nouvel entraîneur de l’Australie – L’Équipe