in

Agenda Danse – Mai 2022 – Danses avec la plume

Mai annonce les premiers week-end au soleil et quelques ponts. Mais les salles de spectacle n’en restent pas moins actives pour autant. Que voir en scène ces prochaines semaines ? Mats Ek à Paris, du cirque et une soirée de soutien au peuple ukrainien à Lyon, les Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis qui battent leur plein, le Ballet de Lorraine qui revisite les Ballets suédois…. Nos 16 propositions de danse et de cirque à voir en mai, un peu partout en France.    

Radicale Vitalité de Marie Chouinard – Compagnie Marie Chouinard

Du 4 au 12 mai à l’Espace Cardin – Paris (75) – Danse contemporaine

Radicale Vitalité est la dernière création de Marie Chouinard, montée à la Biennale de Venise en 2018, qui a vu sa tournée entravée par la suite avec la pandémie. Avec cette pièce, la chorégraphe québécoise propose un nouveau regard sur sa mythologie futuriste, en traversant son répertoire comme dans un kaléidoscope. Elle y revisite ainsi des solos qui existent depuis 30 ou 40 ans, a pioché des solos et duos dans des pièces d’ensemble et de grande forme, pour leur donner un nouveau regard, a aussi déterré quelques idées qui n’avaient jamais vu le jour en scène. “J’ai aujourd’hui envie de revenir à la création de petites formes. J’adore quand tout est dit, concisément, avec en plus une invitation vers le souffle…. comme dans les trois lignes d’un haïku japonais“, explique Marie Chouinard.

Zugzwang du Galactik Ensemble

Du 10 au 14 mai à la Maison de la Danse – Lyon (69) – Cirque

Cela fait dix ans que les cinq acrobates du Galactik Ensemble travaillent main dans la main, depuis leur rencontre à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois. Leur démarche ? “L’envie commune de mettre en scène des actions simples dans des dispositifs mettant en jeu le corps humain“, comme marcher, se tenir debout, résister ou s’adapter. Monté lors de cette saison, Zugzwang fonde sa dramaturgie sur l’accident. “Nous aimons cette idée que le faux pas, le déséquilibre, génère quelque chose d’inattendu mais de constructif, un heureux hasard“. Un univers unique, déjanté, où le burlesque se joint à l’acrobatie.

Traversées Nocturnes de Christian et François Ben Aïm

Du 12 au 14 mai aux Plateaux sauvages – Paris (75) – Danse contemporaine – Création

Pour clôturer leur résidence aux Plateaux sauvages, les talentueux Christian et François Ben Aïm proposent une soirée “Traversées Nocturnes”, mêlant leur dernière création et deux reprises. Instantanés #3 – Alex Blondeau est le nom de leur nouvelle pièce. Ce troisième volet d’une série de courts solo pour des danseuses est porté par le jeune artiste Alex Blondeau. La soirée se complète par Instantanés #2 – Léa Lansade, créé en 2019, et Ô mon frère!, trio masculin créé il y a plus de vingt ans. Un programme riche pour se plonger au cœur du travail des frères Ben Aïm, qui ne cesse de surprendre.

Programme Mats Ek – Ballet de l’Opéra de Paris

Du 6 mai au 5 juin au Palais Garnier – Paris (75) – Danse contemporaine

La soirée Mats Ek de l’été 2019 avait marqué les esprits à l’Opéra de Paris. D’une part, par le retour du chorégraphe, en retraite depuis quelques années. D’autre part, et surtout, par la grande force de ce programme très cohérent. C’est donc un plaisir de le retrouver en scène, autour de Carmen, du duo Another Place et de l’oeuvre de groupe Boléro. Les distributions ont évolué en trois ans, certains reprennent leurs rôles, d’autres y font leur apparition, assez pour donner à cette reprise une tonalité stimulante.

Voir toutes les distributions

Boléro de Mats Ek – Ballet de l’Opéra de Paris

1 km de Danse

Le 14 mai au CND de Pantin – Pantin (93) – Performances – Ateliers

Envie d’une journée un peu différente autour de la danse ? Direction le CND Pantin, qui organise régulièrement des manifestations pour le public. Comme ce kilomètre de danse, journée festive qui rassemble les habitants et habitantes de Pantin autour de cet art, autour d’ateliers pour tous et toutes, de performances, un bal et un DJ set en clôture. Place ainsi à un échauffement mené par Raphaëlle Delaunay, des performances de pros, d’écoles de danse professionnelles ou amateures, allant de la danse contemporaine à la danse de caractère, en passant par le hip hop. Avec comme fil conducteur entre les différents lieux de spectacle, le canal de l’Ourcq.

Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis

Du 13 mai au 18 juin en Seine-Saint-Denis (93) – Festival – Création – Danse contemporaine

Le festival incontournable printanier de la scène contemporaine propose une édition 2022 riche de propositions fortes, comme à son habitude. Une trentaine de spectacles se succèdent dans 17 lieux partenaires, venant de France, d’Argentine, de Grèce, d’Ukraine ou du Kenya. L’on suit ainsi la performeuse Hortense Belhôte, le collectif krump Ouinch Ouinch ou la rencontre entre Anne Nguyen et Yves Mwamba. Et en point final, une soirée dédiée au chorégraphe américain Andy De Groat. Le tout à des prix vraiment populaires (12 euros la place maximum, et un système de billets suspendus).

Fissure de Camille Boitel

Du 12 au 24 mai au Théâtre de la Cité Internationale – Paris (75) – Cirque 

Acrobate, danseur, comédien et musicien, Camille Boitel est un artiste de cirque complet, qui s’impose sur la scène circassienne depuis quelques années. Fissure, son spectacle 2022, part dans l’art clownesque. “Fissure ne prévoit jamais rien sauf l’imprévisible. Fissure meurt toutes les 5 minutes, et ses morts sont de drôles de morts.À force de mourir, il épuise la mort, la ridiculise un peu, et il finit par en faire un élément d’écriture rythmique“, raconte Camille Boitel pour expliquer son spectacle.

ExtraDanse

Du 27 avril au 19 mai à Pole-Sud – Strasbourg (67) – Festival – Danse contemporaine

ExtraDanse est un temps fort du CNDC de Strasbourg autour de la création contemporaine. On y retrouve une petite dizaine d’artistes – Étienne Rochefort, Lia Rodrigues, Sarah Cerneaux – pour plusieurs propositions autour du monde de notre époque : l’hyper-connection, les imprégnations de notre condition sociale sur les corps, les marginalisés. Des moments percutants qui ne laissent pas indifférent.

Batsheva Dance Company

Du 11 au 27 mai au Théâtre de Chaillot – Paris (75) – Danse contemporaine

Du 31 mai au 3 juin à la Maison de la Danse – Lyon (69) – Danse contemporaine

Compagnie fidèle, la magnifique Batsheva Dance Company revient très souvent en France, et le public la connaît bien. On ne se lasse pas cependant de la découvrir et la revoir encore, notamment dans le répertoire du si talentueux Ohad Naharin. La troupe vient en ce printemps pour deux programmes. D’abord la pièce Venezuela à Paris, pièce étonnante présentant deux fois la même chorégraphie, mais dans des versions totalement différentes, en changeant la musique, les lumières et les interprètes. Puis place à Hora à Lyon, pièce phare de Ohad Naharin et représentante de sa danse Gaga, qui offre des possibilités infinies à ses danseurs et danseuses, plus virtuoses que jamais.

Lire la chronique du spectacle Venezuela

Venezuela – Batsheva Dance Company.

Jungle Book reimagined d’Akram Khan

Du 15 au 26 mai au Théâtre du Châtelet – Paris (75) – Création – Danse contemporaine

Tout juste créée en Angleterre, Jungle Book reimagined, la dernière oeuvre d’Akram Khan, se veut engagée. Le chorégraphe y a imaginé un monde dévasté par le réchauffement climatique pour y raconter Le Livre de la Jungle. Mais Mowgli y prend la figure d’un réfugié, y fait un voyage, pour nous aider à entendre à nouveau les voix de la nature écrasées par notre monde. “Pour explorer les mythes d’aujourd’hui et les contes pour enfants de demain, je prends une histoire connue de tous et l’observe à travers les yeux des enfants d’aujourd’hui, de mes enfants, de nos enfants, qui sont et deviendront nos conteurs d’aujourd’hui et de demain“, raconte Akram Khan à propos de cette pièce. 

Soirée de soutien au peuple ukrainien

Le 18 mai à la Maison de la Danse – Lyon (69) – Solidarité – Danse contemporaine

De nombreuses compagnies et théâtres en France se mobilisent depuis le début de la guerre en Ukraine, notamment en montant des spectacles permettant à la fois aux artistes ukrainiens de montrer leur travail, mais aussi de récolter des fonds reversés à des associations oeuvrant sur le terrain. La Maison de la Danse organise ainsi une grande soirée avec 130 artistes sur scène, réunissant les grandes institutions de la ville : la Maison de la Danse, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon, le CRR de Lyon, l’Opéra de Lyon et le Théâtre Nouvelle Génération, en partenariat avec Alliance Urgences, avec le soutien de la Biennale de Lyon, les SUBS, le Théâtre de la Croix-Rousse, Les Célestins, le Théâtre de Lyon, le Théâtre du Point du Jour et la Ville de Lyon. Sur scène, pour la danse, place au Collectif Petit Travers, à Yan Leiva du Ballet de l’Opéra de Lyon, à Aleksandr Ostanin et au Kiev City Ballet, en résidence en France.

Les recettes seront entièrement dédiées aux victimes du conflit en Ukraine et reversées au collectif Alliance Urgences. Seuls les artistes ukrainiens percevront un cachet pour leur prestation.

Béjart Ballet Lausanne

Du 18 au 20 mai au Pin Galant – Mérignac (33) – Danse néo-classique – Répertoire

Le 24 mai à la Gare du Midi – Biarritz (64) – Danse néo-classique – Répertoire

Après deux saisons entre parenthèses, le Béjart Ballet Lausanne a repris le chemin des tournées. Notamment en France, avec de belles dates au mois de mai. Le programme y est désormais classique, mais reste efficace, à la fois pour découvrir comme pour se replonger dans l’oeuvre virtuose et étonnante de Maurice Béjart. En ouverture, t’ M et variations de Gil Roman rend hommage aux interprètes de la troupe, avec un exercice de style fait pour mettre en avant les personnalités de la compagnie. Puis Béjart fête Maurice, véritable feu d’artifice mêlant des extraits des différentes grandes pièces du chorégraphe, le tout démarrant bien sûr à la barre. Une belle façon de se rendre compte de la diversité des danses de Maurice Béjart et de sa façon unique de créer des pas de deux.

Béjart fête Maurice de Maurice Béjart et Gil Roman

Pas assez suédois ! – Ballet de Lorraine

Du 18 au 22 mai à l’Opéra de Nancy – Nancy (54) – Création – Danse contemporaine

Pour son dernier programme de la saison, le Ballet de Lorraine plonge dans la formidable aventure des Ballets Suédois, compagnie fondée par Rolf de Maré, qui a été un choc artistique dans les années 1920. Trois chorégraphes sont invité-e-s à s’emparer d’une pièce du répertoire de cette troupe. Latifa Laâbissi interroge Le marchand d’oiseaux avec Fugitives archives, Dominique Brun conçoit Danses crues à partir de Nuit de Saint-Jean. Enfin les directeurs du Ballet de Lorraine Petter Jacobsson et Thomas Caley inventent Mesdames et Messieurs en s’inspirant de Cinésketch de Francis Picabia. Pour redécouvrir les Ballets Suédois et toute leur inspiration, par le talent des artistes du Ballet de Lorraine.

Le Lac des cygnes – Royal Ballet de Londres

Le 19 mai en direct au cinéma un peu partout en France – Danse classique – Répertoire

Le Royal Ballet de Londres termine sa belle saison des retransmissions en direct au cinéma, avec sa magnifique et nouvelle production du Lac des cygnes, menée par Liam Scarlett d’après Marius Petipa. L’épidémie n’a en rien altéré les qualités de l’une des meilleures compagnies du monde, servie par un corps de ballet affuté et des solistes de talents, ici Lauren Cuthbertson (Odette/Odile) et William Bracewell (Siegfried). Pour le plaisir d’un grand ballet classique même au cinéma, de voir une troupe magnifique et des Étoiles au sommet de leur art.

Lire la chronique du spectacle vu en mars dernier

Le Lac des Cygnes – Royal Ballet de Londres

Le Ballet de Marseille

Du 19 au 21 mai au Théâtre de la Villette et du 25 mai au 4 juin au Théâtre de la Ville – Paris (75) – Création – Danse contemporaine

Après le Room With a View qui a beaucoup tourné, mais qui nous avait laissés sur notre faim, le Ballet de Marseille s’installe à Paris en mai pour deux programmes. Une bonne façon de prendre le pouls de cette troupe contemporaine, nouvellement dirigée par le collectif La Horde. Place d’abord à leur programme phare de 2022, composé de trois pièces signées de Tânia Carvalho. Puis la troupe présente Roomate, programme monté par La Horde et les artistes du Ballet, autour de pièces qui ont marqué l’histoire de la compagnie. Comme Les Indomptés de Claude Brumachon, Concerto de Lucinda Childs ou Room With A View de La Horde. Elles cohabiteront avec trois créations, signées La Horde, Peeping Tom et Cecilia Bengolea et François Chaignaud.

 

What do you think?

1154 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Ugo Mola : « Le Leinster reste à mes yeux une référence du rugby européen » – Heineken Champions Cup

Espace : première image du trou noir supermassif au centre de notre galaxie – FRANCE 24