in

3ème dose (rappel Covid) : délai, âge, schéma complet – Le Journal des Femmes

Le premier rappel vaccinal (3ème dose) est fortement recommandé pour les 12-17 ans et les adultes. Quel est le délai pour le faire ? Avec Pfizer ou Moderna ? Après avoir eu le Covid ? Pour qui ? A quel âge ? Quelle efficacité ? Quels effets secondaires possibles ? C’est quoi un schéma vaccinal complet ?

L’immunité conférée par la vaccination anti-Covid diminue au fil du temps. Voilà pourquoi il est nécessaire de faire un rappel vaccinal, autrement dit une 3ème dose, afin de renforcer son système immunitaire face au coronavirus et à ses variants. Qui doit faire un rappel de vaccination ? Quand la faire ? Qu’appelle-t-on un schéma vaccinal complet ? Est-il obligatoire pour conserver son pass sanitaire ? Quel délai ? Quels sont les effets secondaires possibles ? Tout comprendre. 

Qui doit faire un rappel vaccinal ?

Les personnes âgées de 12 ans et plus peuvent recevoir un rappel vaccinal en respectant un délai minimal après leur dernière injection ou infection à la Covid.

► Pour les 12-15 ans, ce rappel nécessite l’autorisation d’un parent. Il doit remplir une attestation.

► Pour les personnes immunodéprimées, un avis médical est recommandé. Une personne est immunodéprimée quand son système immunitaire ne fonctionne pas bien et qu’elle est donc plus vulnérable aux infections.

► Pour les personnes de 80 ans et plus et les personnes immunodéprimées, une 2ème dose de rappel est recommandée à partir de 3 mois après la dernière injection. Il en est de même pour les 60 à 79 ans inclus dès 6 mois après la 1ère dose de rappel ou l’infection.

Quel est le délai pour faire son rappel vaccinal ?

La date de la 3e dose dépend de votre situation.

  • Vous avez eu la Covid au moins 3 mois après votre primo-vaccination : vous n’avez pas besoin de recevoir de dose de rappel pour prolonger votre pass sanitaire.
  • Vous avez plus de 18 ans et 1 mois : vous devez recevoir une dose de rappel entre 3 mois et 4 mois après votre primo-vaccination pour prolonger votre pass sanitaire.
  • Vous avez entre 12 et 17 ans, vous pouvez faire un rappel dès 6 mois après votre primo-vaccination. Ce rappel est recommandé, mais il n’est pas obligatoire pour le pass sanitaire.

Une infection = une injection. Ainsi, si vous avez contracté le Covid-19 après votre schéma vaccinal initial, vous n’avez pas besoin de faire de dose de rappel. Cependant, pour les personnes souhaitant sortir du territoire national, le rappel vaccinal doit être fait pour avoir un certificat de vaccination valide.

Règles pour le rappel vaccinal
Règles pour le rappel vaccinal © Ministère de la Santé

L’Assurance Maladie a mis en ligne le service Mon rappel vaccin Covid qui vous permet :

  • de savoir à partir de quand vous devez effectuer votre dose de rappel contre le Covid-19
  • de connaître la date de fin de validité de votre passe vaccinal si vous ne faites pas le rappel.

C’est quoi un schéma vaccinal complet ?

  • S’agissant du vaccin COVID-19 Vaccine Janssen, le schéma initial est complet 28 jours après l’administration d’une dose.
  • S’agissant des autres vaccins, le schéma initial est complet 7 jours après l’administration d’une 2e dose. Une infection à la Covid-19 équivaut à l’administration de l’une de ces 2 premières doses.

Certains vaccins ne sont pas autorisés par la Commission européenne ou ne sont pas reconnus par l’Agence nationale de sécurité des médicaments. Pour autant, ils sont autorisés par l’Organisation mondiale de la santé. Pour ceux-là et à condition que toutes les doses requises aient été reçues, le délai est de 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin ARN messager bénéficiant d’une telle autorisation ou reconnaissance. Pour que le schéma demeure complet, un rappel peut être nécessaire.

► Pour obtenir une attestation de vaccination complète avec un QR Code, plusieurs options :

–  Lors de votre rendez-vous de vaccination, le professionnel de santé vous remet une attestation de vaccination avec un QR code.

– La télécharger à partir du téléservice de l’Assurance maladie (Ameli) à l’aide de votre numéro de sécurité sociale (si vous en avez un) ;

– Se rendre chez un professionnel de santé (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme…), muni de votre carte vitale (si vous en avez une) afin qu’il vous en édite une nouvelle.

Où faire son rappel vaccinal ?

Vous pouvez vous faire vacciner :

  • dans un centre de vaccination ;
  • chez un professionnel de santé :
  • dans une pharmacie,
  • chez un médecin, un chirurgien-dentiste, un infirmier ou une sage-femme,
  • dans un laboratoire de biologie médicale.

Pour faire le rappel, la prise de RDV est possible sur Doctolib, Maiia, Keldoc, Vite ma Dose. Les plus de de 65 ans peuvent se faire vacciner sans rendez-vous dans n’importe quel centre de vaccination. 

Quand faire un rappel vaccinal pour conserver son pass sanitaire ?

Depuis le 14 mars, le pass vaccinal a été levé. Toutefois, le pass sanitaire reste exigé dans certains lieux, notamment dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements pour adultes handicapés, les Ehpad. Plusieurs situations : 

► Si vous avez entre 12 et 17 ans, vous pouvez recevoir une dose de rappel dès 6 mois après votre vaccination initiale. Ce rappel vaccinal est recommandé, mais il n’est pas obligatoire dans le cadre du pass sanitaire.

► Si vous avez plus de 18 ans et 1 mois, vous pouvez recevoir une dose de rappel dès 3 mois après votre vaccination initiale, et dans un délai de 4 mois maximum, sinon votre pass sanitaire sera désactivé.

► Si vous avez eu la Covid au moins 3 mois après votre vaccination initiale, vous n’avez pas besoin de recevoir de dose de rappel. Vous pourrez prolonger votre pass avec votre résultat de test positif (certificat de rétablissement).

Recevoir son rappel vaccinal pour conserver son pass sanitaire
Recevoir son rappel vaccinal pour conserver son pass sanitaire © Mes conseils Covid

Si vous souhaitez partir en voyage à l’étranger : le certificat de rétablissement n’est pas reconnu par tous les pays, et un rappel vaccinal pourra être exigé.

– Un test sérologique (ou sérologie) ne dispense pas d’une dose de rappel et ne tient pas lieu de passe sanitaire.

Quand faire un rappel vaccinal si vous avez eu le Covid ?

Si vous avez eu la Covid après votre vaccination initiale, vous pourrez utiliser le QR code de votre test PCR ou antigénique positif datant d’au moins 11 jours (aussi appelé certificat de rétablissement) en tant que pass sanitaire. Sa durée de validité dépend du temps qui s’est écoulé entre votre vaccination et la contamination.

Moment du test positifDurée de validité du certificat de rétablissement
Moins de 3 mois après la vaccination initiale4 mois
Plus de 3 mois après la vaccination initialeIllimitée

Qui doit faire une 4ème dose de vaccin (2e rappel vaccinal) ?

Depuis le 14 mars 2022, les personnes âgées de 80 ans et plus ainsi que les résidents en EHPAD et USLD sont éligibles à un deuxième rappel vaccinal, à partir de 3 mois après l’injection du premier rappel, conformément à l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 18 février 2022. De même pour les personnes immunodéprimées. 

Depuis le 7 avril 2022, l’injection d’une quatrième dose de vaccin contre le coronavirus est ouverte en France aux personnes âgées de 60 ans et plus qui sont à 6 mois ou plus de leur premier rappel (ou dernière infection au covid). Conformément à l’avis du COSV de novembre 2021, les personnes sévèrement immunodéprimées concernées par la 4ème dose sont :

  • personnes transplantés d’organes solides,
  • personnes transplantés récents de moelle osseuse,
  • patients dialysés,
  • patients atteints de maladies auto-immunes sous traitement immunosuppresseur agressif de type anti-CD20 ou anti-métabolites,
  • patients atteints de certains types de lymphomes traités par anti-CD20 ou inhibiteurs de BTK,
  • patients atteints de leucémie lymphoïde chronique,
  • patients atteints de formes rares de déficits immunitaires primitifs,
  • myélomes sous traitement

Quelle est l’efficacité du rappel vaccinal ?

La dose de rappel permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron.

Selon l’avis du Conseil scientifique du 16 décembre 2021, la dose de rappel (2 ou 3ème dose) permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron. Elle protège, probablement à un bon niveau, contre la survenue de formes sévères et graves mais ne protège que partiellement contre l’infection au variant Omicron. Les premières estimations d’efficacité vaccinale en vie réelle ont documenté une protection contre les formes symptomatiques d’infection au variant Omicron du SARS-CoV-2 passant de 80% 1-2 mois à 34% 4 mois après la deuxième dose d’un vaccin Pfizer, pour remonter à 75% deux semaines après une dose de rappel. Selon la Haute Autorité de Santé, la dose de rappel permet de relever l’efficacité vaccinale sur les cas d’infection et les formes sévères. “Les données d’efficacité observées en vie réelle concernant une dose de rappel du vaccin Comirnaty® administrée tout d’abord chez les personnes de 60 ans ou plus vaccinées avec deux doses au moins cinq mois auparavant montrent une diminution du risque d’infection par la Covid-19 (…), des cas d’infections 11,3 fois moins élevés et des cas de formes graves 19,5 fois moins élevés parmi les personnes ayant eu une dose de rappel que chez celles n’en ayant pas bénéficié”. L’efficacité de la 3e dose est observée dans un court délai (réponse immunologique très forte en quelques jours, protection clinique significative clairement montrée à partir du 7e jour) a précisé le Conseil scientifique du Covid dans un Avis du 22 novembre 2021. L’administration d’une dose de rappel diminuerait également la charge virale et de fait, probablement la contagiosité des personnes développant une infection par le SARS-CoV-2.

Les vaccins de Pfizer et Moderna ont reçu une extension de leur autorisation de mise sur le marché pour le rappel, de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Moderna a obtenu une extension d’indication le 25 octobre pour l’administration d’une dose de rappel à 50 µg (demi-dose) chez les personnes âgées de 18 ans et plus. “Spikevax® (Moderna) et Comirnaty® de Pfizer sont deux vaccins sûrs et efficaces mais les études montrent une légère supériorité de Spikevax® en termes d’efficacité et des risques plus faibles de myocardite pour Comirnaty®, en particulier pour les personnes de moins de 30 ans” indique la HAS dans un Avis du 8 novembre 2021. La HAS recommande ainsi :

Pour les moins de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin Comirnaty® (Pfizer). “Dans la population de moins de 30 ans, le risque de myocardite apparaît environ 5 fois moindre pour le vaccin Comirnaty® de Pfizer comparativement au vaccin Spikevax® de Moderna (100 µg) chez les 12-29 ans“, précise la HAS dans son communiqué. 

Pour les plus de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin de Pfizer ou de Moderna. “Celui-ci se révèle particulièrement intéressant pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19” note la HAS qui recommande l’administration d’une demi-dose  pour le rappel (50 µg d’ARN au lieu de 100 en primo-vaccination). 

Lorsqu’un vaccin à ARNm (Moderna et Pfizer) ne peut être utilisé, la HAS autorise, dans un communiqué du 14 janvier 2022, l’administration de Janssen en dose de rappel. “Le vaccin Janssen peut être proposé aux personnes de plus de 55 ans, y compris si elles ont reçu deux doses de vaccins à ARNm en primo-vaccination. En deçà de 55 ans, il ne pourra être utilisé en rappel que de manière exceptionnelle, dans le cadre d’une décision médicale partagée qui apporte une information claire sur les risques liés à ce vaccin”, détaille la HAS. 

Quels sont les effets secondaires du rappel vaccinal ?

Une étude publiée par les autorités sanitaires américaines en septembre 2021 a montré que les effets secondaires observés après une troisième dose de rappel des vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna, étaient les mêmes que pour la 1ère et 2ème dose. “Les doses de rappel sont bien tolérées“, indique Rochelle Walensky, directrice des CDC américains lors d’une conférence de presse. La fréquence et le type d’effets secondaires étaient similaires à ceux observés après les deuxièmes doses de vaccins, et ils étaient la plupart du temps légers ou modérés, et de courte durée”. Parmi les effets secondaires recensés par les CDC (plus de 268 000 participants) :

  • Réaction au site d’injection (pour 79% des répondants) : douleur, rougeur, gonflement
  • Fatigue (pour 74%)
  • Maux de tête et douleurs musculaires (pour 55%)

Sources :

– Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 20 novembre 2021 – Modalités d’intégration du rappel / 3e dose dans le passe sanitaire

– Saciuk Y, et al. J Infect Dis. 202 ; 2:jiab556. Effectiveness of a third dose of BNT162b2 mRNA vaccine

– Barda N, et al. Lancet. 2021,29: S0140. Effectiveness of a third dose of the BNT162b2 mRNA COVID-19 vaccine for preventing severe outcomes in Israel: an observational study

– Tout savoir sur le rappel vaccinal contre la Covid-19. Gouvernement.fr. 10 novembre 2021.

– Communiqué de presse de la Haute autorité de Santé, 24 août 2021. 

What do you think?

2730 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Loading…

0

Le smartphone gaming Black Shark 5 montre les crocs en France – Frandroid

Lutter contre la latence dans les jeux de nouvelle génération – Chatborgne